Aller au contenu principal

Un an de mayorat pour Marie-Eve Van Laethem entre crise sanitaire et chantiers

Hier, cela a fait un an jour pour jour que Marie-Eve Van Laethem a prêté serment en tant que bourgmestre de Thuin. Elle a ainsi succédé à Paul Furlan qui est resté à la tête de la commune durant plus de 20 ans. Aujourd’hui, elle dresse un bilan assez positif de cette 1ère année malgré la crise sanitaire. L’ancien journaliste se confie aussi sur les projets de l’entité. 

C’est une bourgmestre plutôt satisfaite de sa 1ère année de mayorat que nous retrouvons en ce jeudi matin. Le 19 mai 2020, Marie-Eve Van Laethem prête serment dans un contexte particulier vu la crise sanitaire.

"C’était vraiment une prestation de serment très particulière. Je peux pas dire que j’en garderai un bon souvenir. Déjà, il y a le lieu. Ce hall polyvalent qui est merveilleux pour faire du sport mais pas pour une réunion comme celle-là. On ne s’entendait pas bien, c’était un peu triste. La prestation de serment en elle-même, je n’en garderai pas un souvenir impérissable c’est sûr nous" confie la bourgmestre. 

Une période d’adaptation nécessaire

L’ancienne présidente du CPAS de Thuin succède à Paul Furlan, l’homme fort de la commune depuis plus de 20 ans. Une succession pas toujours évidente. 

"C’est vrai que pour l’administration qui a travaillé pendant 20 ans avec le même patron et qui tout à coup voit la tête changer, ce n’est pas facile. Cela a demandé une période d’adaptation tant pour eux que pour moi. Mais un an après, je peux dire que c’est une réussite. Je suis ravie et étonnée tous les jours des ressources que je trouve dans mon administration" souligne-t-elle.

Des actions pour les commerces et des travaux de voiries

Une première année de mayorat fortement marquée par la crise sanitaire. En avril dernier, une antenne de vaccination est d’ailleurs ouverte dans la commune. Mais en 2020, ce sont surtout les commerces et l’Horeca qui ont toute l’attention de la bourgmestre. 

"Quand je suis arrivée, c’était un moment extrêmement compliqué pour tous les indépendants et pour le secteur Horeca. Cela a été ma première préoccupation. On a lancé en juillet un grand plan de soutien aux commerces qu’on continue d’améliorer. Puis il y a l’amélioration des voiries. De nombreuses voiries à Thuin étaient dans un très mauvais état. On a donc doublé le budget. A la fin de l’année, on aura refait une quinzaine de voiries."

Dépollution de l'ancien chantier naval en 2022

Des investissements ont également été réalisé dans les écoles et avec le plan de développement durable. Parmi les projets, on retrouve la réhabilitation de l’ancien chantier naval de Thuin devenu aujourd’hui un chancre. 

"Cet endroit est le dernier site en plein centre-ville sur lequel nous allons pouvoir construire un projet. J’ai lancé une réflexion dessus pour qu’on puisse avoir des projets qui intègrent la Sambre dans ce site. Des projets qui intègrent aussi des fonctions touristiques comme le musée de la batellerie qui va trouver sa place là-bas. Il y aura aussi du logement et des commerces. C’est un projet de longue haleine" reconnait la bourgmestre. 

Le site va être dépollué en 2022. Marie-Eve Van Laethem a à coeur de mettre tous les villages de l’entité en avant. Pour chaque projet mené à Thuin, elle a décidé de mener un projet dans l'un des villages. Une manière de prouver qu'il n'y a pas que le centre-ville qui est important. 

L’ancienne journaliste fait aussi de la communication une priorité. Pour elle, un citoyen bien informé est aussi un citoyen moins angoissé. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept