Aller au contenu principal

Un drone pour lutter contre les vols de câbles !

Vous avez certainement déjà été confronté par un retard ou une suppression de train suite à un vol de câble. Des vols qui font de plus en plus la une des journaux. En octobre 2018, 83 vols ont été constatés sur le réseau d'Infrabel contre 104 vols pour l'année 2017. Le préjudice s'élève à près de 3 millions d'euros en 2018. Un coût élevé sans compter les retards de train et les navetteurs mécontents.

Pour régler cette problématique, Infrabel a décidé de mettre en place un système original de surveillance en faisant appel à des drones. Le premier test de vol d’un drone civil a été réalisé sur la ligne 132 Charleroi-Mariembourg à hauteur d’Ham-sur-Heure/Nalinnes. Objectif : prouver que cette technologie est efficace et applicable en Belgique. 

Une législation à revoir

Déjà utilisée en France pour des missions de surveillance notamment pour des infrastructures ferroviaires, deux opérateurs sont nécessaires pour déployer cette technologie avec un rayon d’action de 15 à 30 km. Un drone qui pourrait largement aidé la police des chemins de fer dans la lutte de ce fléau. Actuellement, la législation interdit le pilotage hors vue. Le vol est donc exceptionnel. Pour mettre en place ce type de surveillance, il faudra donc changer la loi sur les pilotages hors vue ainsi que la loi concernant l'utilisation de caméra par Infrabel. Le test réalisé entre Ham-sur-Heure/Nalinnes et Berzée est plutôt concluant. A terme, l’objectif est de réaliser 3 à 4 vols par mois avec l'aide de la police fédérale des Chemins de fer. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept