Aller au contenu principal

Une victoire pour dire au revoir à Bello

Une victoire pour dire au revoir à Bello

Pour sa dernière de la saison à domicile, le Sporting Charleroi avait à coeur de faire plaisir à ses supporters. C'était aussi, et surtout, l'occasion pour ces derniers de rendre hommage à une icône du club qui tire sa révérence: David Dal Mut, surnommé Bello, le magasinier du club. La T4 lui avait préparé un tifo et un chant personnalisé en son honneur.


Sur le terrain, les Carolos se créaient la première possibilité de la rencontre mais la frappe de Bayo, plein axe, était tranquillement captée par Thoelen (6e). Il n'y avait pas plus de danger sur la tentative d'Heymans, à l'entrée de la surface, qui passait loin au-dessus du cadre (13e). Malines faisait ensuite le siège du but carolo durant plusieurs minutes. Les phases arrêtées se succédaient, toujours très bien frappées par Hairemans. Sur un corner, Koffi manquait sa sortie et Engvall marquait de la tête (0-1, 20e).
Si ce n'est sur de timides opportunités via une tête de Bayo et une frappe de Morioka qui trouvaient les tribunes, les Zèbres n'y étaient pas. On passait même tout près du 0-2 à la demi-heure quand Cuypers et Engvall, coup sur coup, perdaient leur duel respectif face à Koffi qui se rachetait bien. A la 34e, Nkuba reveillait tout un stade d'une frappe magistrale du pied gauche en pleine lucarne, après un déboulé solitaire remarquable (1-1).


Kayembe devait quitter le terrain, blessé, quelques minutes avant la pause. Il était remplacé par Mbenza (40e). Juste avant le repos, un dégagement de Nkuba lançait parfaitement Bayo qui, après s'être joué de Vanlerberghe, voyait sa frappe puissante détournée par Thoelen. C'était 1-1 à la mi-temps d'une rencontre plutôt agréable jusque-là.

 

Edward Still, en conférence de presse d'après-match: "On a eu de la chance en première mi-temps. Notre adversaire était de grande qualité et ce qu'on va retenir de positif et qui est un peu paradoxal, c'est qu'on remporte notre premier match de ces playoff après une de nos plus mauvaises prestations. C'était important de fêter correctement aussi le départ de notre Bello et on va rapidement se concentrer sur le match à Gand, où il faudra répondre présent pour finir en beauté."


En seconde période, Charleroi prenait les commandes de la partie grâce à une tête de Bayo, bien servi sur coup franc par Morioka, qui ne laissait aucune chance à Thoelen (2-1, 53e). Trois minutes plus tard, Koffi sortait un arrêt miraculeux sur une tentative d'Engvall, à l'angle du petit rectangle. Le ballon longeait la ligne de but avant de finir dans les bras du portier carolo (56e).
Scène cocasse: l'arbitre de la rencontre, Wim Smet, devait être remplacé dans la foulée parce qu'il s'est blessé. C'est la quatrième arbitre qui prenait le relais, Brent Staessens. Et oui, ce sont aussi des humains...


A la 71ème, Morioka partait à la limite du hors-jeu et plaçait le ballon hors de portée de Thoelen mais c'était finalement Bayo qui poussait le cuir au fond des filets. D'abord annulé par un des assistants, le but était ensuite validé par la VAR (3-1). Les Malinois ne baissaient pas les bras pour autant puisque, dans la foulée, sur une contre-attaque et un beau centre de Cuypers, Engvall signait son deuxième but de la soirée (74e, 3-2). Koffi devait encore intervenir sur une reprise de Mrabti à la 85ème et, dans l'autre camp, un centre de Zaroury passait devant la cage de Thoelen sans être dévié ou coupé vers le but (87e). Score final: Charleroi - Malines 3-2.


Au terme des 9 minutes de temps additionnel, le Sporting empochait sa première victoire dans ces Europe Playoffs et dépassait son adversaire du soir au classement. Les Zèbres auront soigné leur sortie face à leurs supporteurs et la dernière du légendaire "Bello" à la maison.


Jawad Mesrouri


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept