Aller au contenu principal

Vis ma vie de bourgmestre confiné : Loïc d'Haeyer à Fleurus

Comment les bourgmestres de notre région gèrent la crise et vivent le confinement? C’est la question à laquelle nous nous efforçons de répondre tous les jours à travers notre série Vis ma vie de bourgmestre confiné. Direction Fleurus avec Loïc d’Haeyer aujourd’hui. Le jeune bourgmestre est président de la zone de secours Hainaut Est et surveille donc la situation de très près.

Un double confinement

C’est dans son bureau à la commune que nous retrouvons Loïc d’Haeyer pour une interview numérique. Le bourgmestre de Fleurus vit ce qu’il appelle un double confinement. "Je vis le confinement à la fois au bureau et à la maison. Forcément, les équipes de l'administration sont sur le pont donc il est normal qu'on puisse être présents aussi pour les soutenir et assurer le suivi des documents à signer. L'idée est que je partage mon temps entre chez moi et le bureau où il faut gérer les interpellations des citoyens, les réseaux sociaux et les dossiers" explique Loïc d’Haeyer.

Une entité au ralenti

Vu la situation, les événements sont annulés dont la cavalcade de Fleurus. Une période difficile quand on veut redynamiser sa commune. "C'est vrai que quand on essaie de redynamiser un centre-ville et des villages, cela fait mal au coeur de voir que les rues sont vides. Mais cela fait plaisir de voir que les citoyens respectent les consignes de confinement. Je me balade régulièrement dans les quartiers près de chez moi et je vois que les gens profitent du bon air mais de manière sécurisé" remarque le bourgmestre de Fleurus.

Au front avec la zone de secours Hainaut-Est

Loïc d’Haeyer est aussi le président de la zone de secours Hainaut-Est. Il doit donc veiller au bon déroulement des opérations des pompiers et ambulanciers confrontés au Covid19. Une cellule de crise a été mise en place avec le commandant de zone et différents intervenants dans l'objectif de s'assurer que la zone disposait du matériel suffisant.

"On a séparé les équipes Covid avec les équipes d'intervention incendie plus classique. On a pris toute une série de mesures. J'essaie aussi de passer régulièrement pour montrer le soutien aux équipes. On a organisé un collège et un conseil de zone par vidéoconférence. On a rappelé notre soutien aux équipes de première ligne et je suis positivement impressionné par eux" analyse le président de la zone.

Un peu de temps pour la vie de famille

Le bourgmestre de Fleurus est également papa. Ce confinement lui permet de profiter un peu plus de sa vie de famille. "On fait des activités ludiques avec les enfants, on se balade, on assure aussi l'école à la maison. C'est assez drôle de voir qu'on peut prendre ce temps en cette période" confie-t-il. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept