Aller au contenu principal

Vis ma vie de bourgmestre confiné : Marie-Hélène Knoops à Montigny-le-Tilleul

On continue de prendre des nouvelles des bourgmestres de la région qui ont répondu positivement à notre demande. Aujourd’hui, c’est Marie-Hélène Knoops qui nous en donne. La bourgmestre de Montigny-le-Tilleul est fort sollicitée. Elle doit aussi jongler avec ses patients puisqu’elle est également kinésithérapeute. 

Le travail se poursuit à la commune

Son confinement à la commune, Marie-Hélène Knoops le vit dans un cadre assez agréable puisqu’elle peut profiter d’un brin de verdure depuis son bureau. Mais le travail ne manque pas. "On sait se déplacer pour venir à la commune pour signer des papiers. Il y a toujours quelque chose à organiser mais nous faisons vraiment attention au niveau des distances. Au niveau du contact avec les personnes, on l'évite. Comme je le disais, c'est à nous à montrer l'exemple aussi. Les citoyens téléphonent régulièrement, ils envoient des messages. On est là pour les rassurer ou pour leur apporter certaines explications" explique Marie-Hélène Knoops.

Une bourgmestre kiné

Celle qui est également kinésithérapeute a une pensée pour tous les indépendants pour qui cette période est loin d’être évidente. "C'est compliqué pour tout le monde. Au niveau des kinés, il y a les prestations d'urgence qui s'effectuent. Les autres patients on ne les a pas donc c'est des revenus en moins. J'ai un regard médical sur la situation. Comme tous les indépendants, c'est compliqué. Pour mon boulot d'indépendant, on prend toutes les précautions. On met des masques, on désinfecte les mains en arrivant et en repartant, on a dû s'habituer à autre chose" confie-t-elle. 

Confinée avec fille et une étudiante d'échange

A la maison, elle est confinée avec sa fille et une étudiante d’échange vénézuélienne qu’elle accueille. Toutes les trois prennent le temps pour faire de la cuisine et pour se balader dans le quartier. "Le stress est quand même là face à la situation" reconnait la bourgmestre de Montigny-le-Tilleul. Avant d'ajouter : "Mais on essaie d'aller marcher autour de la maison. On va un petit peu marcher pour souffler"

Marie-Hélène Knoops demande aux montagnards et landelins de rester à la maison même si le beau temps est tentant pour certains. "Je préfère avoir une commune qui vit. Mais si on veut s'en sortir, si on veut arrêter l'expansion de cette pandémie, c'est la seule solution. Je demande vraiment aux montagnards et aux landelins de rester chez eux. Faites juste un petit tour autour de la maison. On a déjà fait beaucoup d'efforts. C'est pas le moment de relâcher. Il faut qu'on continue et ce week-end bien rester chez soi. Ne pas inviter des amis pour un barbecue à la maison, c'est vraiment pas le moment. On le fera après!" conclut-elle avec le sourire. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept