Aller au contenu principal

128e Bal des Climbias: des déguisements imaginatifs

C’est la tradition à Charleroi, les festivités carnavalesques se terminent à la Ruche Verrière de Lodelinsart par le Bal des Climbias. Un bal pour les enfants et un pour tous en soirée. Avec, c’est aussi la tradition, un grand concours de déguisements. Et cette année encore, l’imagination était au rendez-vous.

Une fête et des déguisements

Dès l’entrée du Bal, les Climbias mettent l’ambiance.  Pour la 128e année. Une tradition lodelinsartoise dont les bénéfices viennent t en aide à des personnes en difficulté, mais d’abord, un moment de fête.

« Le Bal des Climbias, c’est l’occasion de se réunir, explique Roger Deffontaine, le vice président des Climbias. D’abord pour le bal des enfants l’après-midi, puis celui pour les adultes. Mais il n’y a plus d’interruption entre les deux bals, comme avant. C’est la clôture du Carnaval. Et chaque année, il y a un grand concours de déguisements. C’est un bal des costumé. Et c’est devenu une vraie tradition des Climbias. »

Et les déguisements sont on ne peut plus variés. On a vu se côtoyer cette année une infirmière qui attend désespérément sa retraite, une policière, un papillon, des êtres végétaux, des costumes constitués de masques ou un sosie de Michou, entre autres.

Des couleurs, mais moins de public

Mais si les déguisements rivalisaient d’imagination, le public était, en soirée, moins nombreux qu’il y a quelques années.

« C’est exact, reconnaît le vice-président des Climbias. Mais c’était dans un autre contexte financier. Ca joue un rôle. Il n’y a rien à faire. Nous sommes dans une époque où les finances ne suivent pas… »

Ce qui rend l’aide apportée par les bénéfices du Bal encore plus importante. Et donne du sens à la devise des Climbias: Plaisir et Charité.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept