Aller au contenu principal

Début des travaux de la tour de contrôle de la gare de Charleroi-Sud

Début des travaux de la tour de contrôle de la gare de Charleroi-Sud

Depuis 2011, les contrôleurs ont été transférés de l’autre côté de la gare dans un bâtiment mieux adapté. La "soucoupe volante" est donc inoccupée depuis plusieurs années. La tour de contrôle de la gare de Charleroi-Sud va donc être démolie. Selon nos confrères de la RTBF, les travaux seront réalisés par la SNCB et débutent ce lundi pour se terminer cet été. 

La tour de contrôle de la gare de Charleroi-Sud, en forme de "soucoupe volante" comme tout le monde l’appelle, a été un espace de travail pour de nombreux contrôleurs de 1984 à 2011. Mais depuis, les lieux sont à l’abandon, ils ne sont plus adaptés à l’exploitation ferroviaire actuelle. Quelques matériaux ont déjà été retirés au fil du temps et pour ceux qui restent ils seront jetés.

Dans le cadre du projet global de modernisation de la gare de Charleroi-Sud, la tour de contrôle ne présente plus aucune utilité et commence d’ailleurs à présenter des signes de vétusté.

Actuellement, le bureau des contrôleurs est installé de l’autre côté de la gare. Tandis qu’auparavant la cabine de contrôle permettait de voir les 12 voies de la gare et les voies de trains de marchandises. Dorénavant, les contrôleurs ne voient qu'une seule des douze voies ferrées. L’informatique a remplacé les boutons-poussoirs et les 25 personnes qui y travaillent ne voient plus la lumière du jour. En effet, elles ne voient les quais qu'à l’aide de caméras qui sont disposées partout dans le bureau.

Aucun impact sur le traffic ferroviaire

Le bâtiment se situant à proximité des voies, les travaux se dérouleront de nuit, en dehors des heures de circulation des trains afin de ne pas perturber le trafic ferroviaire.

"Les travaux se feront en plusieurs étapes, pour les premières semaines, il s’agit uniquement de sécuriser le périmètre du bâtiment. En ce qui concerne la démolition de la tour de contrôle, nous n’avons pas encore de date exacte mais ça devrait être l’étape finale du projet", indique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

Avec la destruction de cette "soucoupe volante", c'est une grande page qui se tourne pour Charleroi mais encore plus pour les contrôleurs qui ont travaillé dans cette tour de contrôle durant des années. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept