Aller au contenu principal

Des pompiers ont escaladé la Grand Roue de l’Eau d’Heure pour un exercice

Le Rope’n Rescue, c’est un challenge de sauvetage en milieu périlleux qui fête cette année ses dix ans. Destiné principalement aux pompiers et aux services de secours, il propose des exercice de grimpe ou de sauvetage dans des conditions particulières. Et pour cet anniversaire, le challenge avait réuni ce samedi, aux Lacs de l’Eau d’Heure, des hommes du feu wallons, flamands, français et allemands. Avec, pour la première fois, un exercice sur la grande roue.

 

Du sommet de la Grand Roue jusqu’au sol indemne grâce aux pompiers

La grand roue de l’Eau d’Heure est en panne et une personne est coincée dans la nacelle tout en haut. Mais les pompiers sont déjà en route pour la secourir. C’est sans doute l’exercice le plus impressionnant du Rope’n Rescue, une compétition de sauvetage en milieu périlleux qui fête cette année ses dix ans à l’Eau d’Heure, avec cinq exercices de sauvetage en conditions difficiles. Dont le levage d’un mannequin de 350 kilos, une recherche de victime dans les bois, ou l’escalade de la grand roue. Des exercices complémentaires à ceux qu’ils réalisent toute l’année. Il faut dire que les pompiers spécialisés dans la grimpe, par exemple, font pas moins de 150 heures d’exercices réguliers par an au minimum.

 

Escalader les immeubles trop haut pour évacuer les victimes

Et les pompiers spécialisés de ces zones interviennent par exemple souvent dans des immeubles de plus de douze étages quand l’élévateur ne suffit pas.

« Chez nous à Saint Nicolas, témoigne Gregory Pochet, pompier spécialisé des zones de cours flamandes 1, Centrum et Waasland, on fait beaucoup d’exercices sur les blocs d’immeubles. Parce que ça doit être rapide. Quand on arrive, on n’a que vingt à trente minutes pour faire descendre les victimes. »

 

Faire descendre un plongeur dans l’eau avec des cordes

Et un peu plus loin, une autre équipe doit mettre un pompier à l’eau depuis le pont du barrage de la Plate Taille. Un travail de précision. Il s’agit de faire descendre le plongeur attaché à des cordes avec des mousquetons pour qu’il puisse repêcher une victime, pour ensuite la victime sur une civière, cela à l’aide de cordes. Un exercice pas vraiment loin des situations réelles.

« Une personne coincée en haut de la grand roue, ça peut arriver, explique Olivier Mineur, l’organisateur de l’événement qui est pompier lui-même. On a aussi de plus en pus de personnes obèses à faire sortir d’habitation, par exemple. J’essaye vraiment de recopier au maximum les faits réels. »

 

Des situations similaires parfois à celles rencontrées lors des dernières inondations

Certains de ces exercices, des pompiers les ont même rencontrés sur le terrain lors des inondations du mois dernier.

« Une victime, au milieu de l’eau sur un petit îlot, explique Edward Van Langenacker, pompier dans la région liégeoise, c’est exactement ce qu’on a eu pendant les inondations dans la vallée du côté de Fraipont en juillet dernier. »

La preuve que même si les exercices du Rope’n Rescue sont spectaculaires, la réalité rejoint souvent la fiction. Et il faut être préparé même au pire.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept