Aller au contenu principal

Enfin des tests salivaires dans les maisons de repos !

La lutte contre le Coronavirus se poursuit dans les maisons de repos.  L’université de Liège a développé de nouveaux tests.  Des tests salivaires qui ont été distribués dans plusieurs maisons de repos en Wallonie, notamment celle de la Tramontane à Charleroi. Deux autres structures de notre région ont également été retenues pour afin d’en vérifier l’efficacité: "Les Marronniers" et "Saint Joseph".

"La Tramontane" de Charleroi a été choisie pour faire partie de la phase pilote du testing salivaire.

 

« J’ai réceptionné 40 tests pour nos travailleurs", explique, France Stevenne, directrice de La Tramontane.  "Aujourd’hui, j’en ai distribué aux travailleurs et lundi matin, je dois réceptionner les prélèvements pour aller les prendre au point de retrait. Donc chaque travailleur chez lui a jeun doit prélever sa salive dans un petit tube.  C’est assez simple d’utilisation, c’est très bien expliqué.   Ensuite, je vais les déposer au labo et on aura les résultats normalement dans les 24 à 48 heures. Chaque travailleur peut aller regarder son résultat sur Internet sur la plateforme de l’ULG.  Le test est anonyme en quelque sorte et nous on a juste vue sur les membres du personnel positif et négatif.  Et c’est au membre du personnel de venir vers nous et nous informer. » 

 

Une méthode simple et rapide à utiliser qui ne demande aucune intervention médicale

« Pour le moment, le projet pilote vise le personnel des maisons de repos qui ne sont pas impactés par le Covid parce que toutes les autres.  Donc on va commencer aujourd’hui avec plusieurs maisons de repos dans la Wallonie pour voir sir le système fonctionne de manière technique et dans les prochains jours à partir de la semaine prochaine, de manière régulière, automatique et importante puisqu’on près de 4700 tests par jour qui pourront être réalisés. »

Christie Morreale, Ministre wallonne de la santé - PS

 

"Il permet que tout le personnel soit testé de manière plus régulière"

« Ce n’est pas uniquement le personnel soignant.  Que ça soit l’accueil, le personnel de direction et soignant parce qu’ils sont en contact d’une manière ou d’une autre dans la maison de repos, donc on sait que dans des endroits qui sont confinés et généralement renfermés comme ceux-là, la propagation peut être importante.  Ce sont les personnes asymptomatiques qui sont testées puisque c’est un testing préventif » précise Christie Morreale

Si tout se passe comme prévu, dès la semaine prochaine 602 maisons de repos recevront ces tests.  

Attention, ce sera uniquement en Wallonie car la plateforme fédérale de testing estime que ces nouveaux tests salivaires doivent encore prouver leur efficacité.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept