Aller au contenu principal

Grand-Reng : Une Fête nationale particulière

Vous le savez, aujourd’hui c’est la Fête nationale belge. Même si celle-ci se déroule dans la sobriété suite aux inondations, plusieurs festivités sont organisées à travers le pays. C’est le cas à Grand-Reng, dans la commune d’Erquelinnes, où ce jour de fête était très attendu.

Aujourd’hui à Grand-Reng, on célèbre la Fête nationale belge. Et comme le veut la tradition, la journée a débuté avec le traditionnel Te Deum. Un moment solennel qui, comme ce 21 juillet tout entier, est ponctué par des hommages aux victimes des inondations.

« Cette année, Monsieur le Doyen a souligné, a prié pour les victimes. Il a mis en évidence tous ceux qui ont apaisé leur peine et qui leur ont apporté un peu de réconfort », explique David Lavaux (cdH), bourgmestre d’Erquelinnes. « Hier, les drapeaux étaient en berne dans notre commune, nous étions solidaires avec ceux qui ont perdu un proche, qui sont victimes des catastrophes et des inondations. Aujourd’hui, les drapeaux flottent parce qu’on veut mettre en évidence la solidarité et les belles valeurs qu’on a pu voir à cette occasion : courage, générosité, empathie. Tout ça, c’est aussi important. »

« Au départ, on avait une liberté conditionnée, tout le monde était parti pour faire la fête. Mais malheureusement, vu les événements tragiques de la semaine passée, on a une pensée pour les victimes de Liège, Verviers, Pepinster, … D’ailleurs, dans le chapiteau, il y a une urne prévue pour la Croix-Rouge afin de faire des dons en fin de festivité », ajoute Didier Mullender, président du Comité des Fêtes, et militaire.

Se retrouver pour fêter ce 21 juillet

Ensuite, place aux discours. C’est notamment l’occasion de se réjouir de se retrouver ensemble après cette année marquée par la crise sanitaire. Le bourgmestre s’exprime : 

« Nous sommes très heureux de cette fête, car nous revoyons des visages que nous n’avions plus vus depuis des mois. Toute une vie sociale, une vie festive, une vie associative qui a été mise sous l’éteignoir. Maintenant, nous sommes heureux de revoir des visages, de se rencontrer à nouveau. Et puis, aujourd’hui, on a le soleil en plus : ça met du baume au cœur de chacun. »

Mais ce 21 juillet, c’est surtout l’occasion de mettre à l’honneur notre pays. Et que serait un 21 juillet sans musique !  L’Harmonie Royale Communale d’Erquelinnes rythme la journée par plusieurs morceaux. 

« On va faire un beau concert, comme chaque année. On va allumer le feu dans la tente avec des morceaux entraînants ! Les gens pourront nous accompagner de leurs mains », se réjouit Yvan Cardinal, président de l’Harmonie Royale Communale d’Erquelinnes.

Des riverains ravis

L’hymne national belge résonne sur la place de Grand-Reng. Et aujourd’hui, peut-être plus que certaines années, le plaisir de fêter ça ensemble est immense. Les riverains témoignent : 

« Nous n’avons pas eu cette fête depuis 2 ans. Alors, on en profite ! C’est une belle fête », se réjouit Jacqueline.

« On fait la fête de tout le monde ici ! Tant qu’on boit un coup », plaisante Jean-Louis.

« Ça fait toujours plaisir après ce qu’on a vécu. Ça fait du bien de sortir et de profiter », affirme Lucie.

Et pour Pascal qui est français, le 21 juillet est l’occasion de retrouver ses amis belges : 

« On a un plaisir à se retrouver entre amis, revoir des visages qu’on n’avait plus vus depuis longtemps à cause du confinement. C’est un renouveau !  »

Cette Fête nationale est donc riche en émotion. Et elle restera longtemps marquée par le renouveau, les retrouvailles mais aussi, et surtout, la cohésion et solidarité.  

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept