Aller au contenu principal

Le masque fait son cinéma dans les lieux culturels

Les lieux culturels ne sont pas épargnés par cette nouvelle mesure. Les salles de cinéma et les théâtres devront aussi obliger les spectateurs et autres cinéphiles à porter le masque. Il sera donc difficile de pouvoir manger vos pop-corn. 

Les salles de spectacle et de cinéma ne sont pas sans reste après trois mois de vache maigre et une timide reprise à cause des mesures de distanciation. A ces contraintes vient s’ajouter ce samedi 11 juillet l'obligation du port du masque. Toute ceci risque de mettre à mal un secteur qui se situe déjà dans le rouge puisque la perspective de retrouver le public risque de s’amenuiser. « A partir du 29 juillet, nous avons notre premier spectacle et le port sera désormais obligatoire, explique Adélaïde Sanchez, la responsable artistique de la Ruche Théâtre. Nous aurons des masques à disposition au cas où le public venait à l’oublier. » 

Grâce ou à cause, c'est selon, du Covid-19, c’est selon, la théâtre marcinellois a accéléré son projet de scène extérieure et dès ce mardi, elle sera disponible aux artistes et évidemment au public. Le bar sera également accessible aux spectateurs qui veulent se désaltérer. Le hic, c'est que le masque risque de compliquer la chose. 

Once Upon a Time… in Belgium ! 

Le cinéma n’est évidemment pas épargné par cette mesure. Déjà que l'on ne se bousculait pas au portillon, les cinéphiles vont devoir s’équiper d’un masque. Un nouveau chapitre à ce scénario made in Belgium.

A la sortie d’une des séances du cinéma Quai10, une dame nous explique qu’il aurait fallu porter le masque bien avant. A la question de savoir si elle reviendra profiter d’un film dans son cinéma préféré: « Je reviendrai, c’est certain. Ce n’est pas ça qui va m’empêcher d’aller au cinéma. » Voilà qui est plutôt rassurant. 

Le virus est chez nous depuis le mois de janvier. Sept mois plus tard, on rend obligatoire le port du masque. Tout ce cinéma pour ça ! Il ne manquerait plus que l'on ait un gouvernement, et là, ce serait le clou du spectacle. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept