Aller au contenu principal

Lobbes: Steven Royez joue sa dernière carte...

L’actuel bourgmestre, Steven Royez demande le gel des négociations. Sa majorité avec Lob 2.0 a explosée et vu le contexte sanitaire qui le préoccupe, il pense qu’il y a d’autres priorités. 

Le Parti Socialiste emmené par Lucien Bauduin, avait commencé les négociations avec tous les partis. Elles étaient sereines et sur la bonne voie d’une stabilité solide. 

« On a demandé à chaque groupe politique qui constitue le conseil communal d’oeuvrer dans la sérénité et d’apaiser les débats. Ca a été notre démarche depuis le début des négociations », explique Julien Bauduin. 

Pour Steven Royez, le 31 décembre est une date indicative assez loin dans le temps pour gérer cette crise. Avec un hôpital de Lobbes à la limite du point de rupture et un centre Arthur Regniers qui tente de contenir l’hémorragie, les négociations politique passent au second plan pour le bourgmestre lobbain.

« Nous rentrons pleinement dans une crise sanitaire et je l’avais dit il y a deux semaines et malheureusement, la situation s’est compliquée particulièrement à Lobbes, constate le Steven Royez. L’heure n’est pas aux jeux ni aux guéguerres politiques. » 

A Lobbes, on veut à tout prix éviter une situation comme l’a vécue sa voisine Anderlues. Tous les partis confondus souhaitent le meilleur pour la ville avec, comme les deux opposants le répètent: de la stabilité, mais attentions messieurs, il faut qu’elle soit politique et sanitaire. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept