Aller au contenu principal

Un guide des tombes de personnalités en Hainaut par Thierry Luthers

Notre confrère de la RTBF Thierry Luthers, vient de sortir le cinquième volume de ‘’Derniers Domiciles Connus ‘’, consacré cette fois-ci à la Province du Hainaut. Un bouquin, qui nous fait découvrir nos personnalités à travers leurs sépultures. Rencontre avec l'auteur au cimetière de Gosselies,

 

Des sépultures qui sont parfois de vrais monuments

C’est l’un des tout beaux monuments funéraires qui sont nombreux en Hainaut: le caveau de la famille Drion du Chapois à Gosselies dont le château est devenu le Collège Saint-Michel. Un monument impressionnant parce qu’il y a 42 places dans la crypte en dessous du caveau. Ce qui en fait un monument important de la nécropole de Gosselies. Et le cimetière de Gosselies, c’est l’un des très nombreux cimetières du Hainaut que Thierry Luthers a arpenté pour le cinquième tome de « Derniers domiciles connus », son guide des tombes de personnalités belges consacré cette fois au Hainaut.

« Comme c’est le cinquième tome, précise Thierry Luthers, ça a été le boulot le plus passionnant, mais aussi le plus harassant. Il a nécessité beaucoup de recherches, à la fois théoriques, mais aussi sur le terrain avec la complicité de mon photographe Jean-Paul Remiche, puisqu’il a fallu retrouver toutes ces tombes. »

 

Plus de 1 500 tombes de personnalités belges en Hainaut

En Hainaut, le livre dénombre les tombes de plus de 1 500 personnes plus ou moins célèbres, parmi lesquelles Bob Dechamps, Guy Spitaels, Pino Cerami ou Philippe Maystadt parmi beaucoup d’autres. Mais aussi deux anciens Premiers Ministres à des moments très importants de notre histoire contemporaine. Il s’agit du Vicomte Van Zeeland dans les années 30, lors de la montée du rexisme et de Degrelle. Ainsi que Jean Duvieusart, Premier Ministre au moment de la Question Royale quand on a voté le retour du Roi en 1950.

 

Des tombes de sportifs aussi répertoriées

Et au chapitre foot, il y a Bertoncello, le Zèbre du Siècle, mais aussi Jules Henriet, enterré dans la pelouse d’honneur de Gosselies regroupant, quel que soient leurs métiers, des héros de la dernière guerre.

« Le tout premier joueur du Sporting de Charleroi qui a été appelé en équipe nationale, c’était Jules Henriet, raconte Thierry Luthers. Il a été quinze fois international dans les années 40 et huit fois capitaine. C’était un médian reconverti en défenseur. Et il a aussi été joueur et entraîneur à l’Albert Elisabeth Club de Mons. »

 

La tombe du météorologue qui a influencé la date du débarquement est en Hainaut

Et à Farciennes, on peut aussi découvrir la tombe d’Odon Godard, météorologue consulté pour le débarquement initialement prévu le 5 juin 1944. C’est lui qui a conseillé de débarquer le lendemain, le 6 juin 44 puisque, malgré le mauvais temps, il prévoyait une fenêtre qui permettrait à l’aviation de venir en appui. Il a eu raison. Il a donc, à sa manière, fait l’histoire.

Une histoire qui semble s’être figée dans les tombes. Mais avec ce guide, au gré des allées des cimetières, on peut un peu rendre vie à toutes ces personnalités belges. Pour qu’elles ne sombrent pas dans l’oubli.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept