Handisport au féminin : Des témoignages émouvants pour favoriser la pratique sportive

par
|

La fédération handisport francophone a lancé ce mois d'octobre sa campagne "Ose le handisport au féminin" suite à un constat : le déficit de femmes affiliées à cette fédération qui compte pourtant 4 000 membres représentant une quarantaine de sports différents. Seul 25% de femmes font partie de leurs membres. C’est beaucoup trop peu, selon Valérie Van Avermaet, la porte-parole de la LHF, surtout lorsque l'on connaît les bénéfices d’une pratique sportive régulière sur la santé, le bien-être, l’autonomie et l’intégration sociale des personnes en situation de handicap. 

En parfaite adéquation avec le Plan de féminisation du sport de la Ministre Valérie Glatigny qui vise à promouvoir et encourager  la pratique sportive chez les femmes, la campagne "Ose le handisport au féminin" a pour objectif d'inciter davantage de jeunes filles et femmes déficientes physiques, sensorielles ou intellectuelles à découvrir le handisport. 

« Au niveau de la ligue Handisport nous sommes en pleine croissance depuis pas mal d’années, mais nous avons un nombre d’affiliées féminines assez faible, 25%. Et donc pour nous ce n’était vraiment pas suffisant. Nous savons le rôle du sport dans la vie des personnes en situation de handicap en terme de bien-être et de santé. Cela permet aussi de garantir l’autonomie et l’inclusion sociale. Pour nous, il était important que les femmes fassent partie de ce processus. »

Vous avez peut-être d'ailleurs déjà vu l'une des vidéos réalisées dans ce cadre, sur votre petit écran. La ligue a rencontré une dizaine de femmes de tout âge, de tout handicap et de tout niveau sportif. 

Des témoignages émouvants comme celui de Valentine, une toute jeune tenniswoman dont il a fallu amputer le pied droit suite à une tumeur au talon. 

"Vers l’âge de 18 ans j'ai commencé à ressentir une douleur au talon. S'en sont suivis toute une série d'examens pendant plus d’un an jusqu’à la découverte d’une tumeur au talon. Après avoir posé le verdict, les traitements se sont enchaînés. Il y a eu la chimothérapie, la radiothérapie et puis une greffe... avant l’amputation en 2019. Voilà le handicap est né comme ça.»

Mettre les femmes à l'honneur

Lorsque le handicap survient, c'est comme un coup de tonnerre, et c'est le même constat pour tous les témoignages. Il faut alors un temps pour se relever et oser se lancer avec cette différence en plus. 

« De manière générale pour la personne en situation de handicap, passer la porte d’un club de sport est un véritable challenge. Il y a le regard des autres, la peur de ne pas être à la hauteur, que les adaptations manquent. Ensuite, c’est sociétal, il n’y a pas que notre fédération qui doit regretter un pourcentage de femmes peu élevé. C’est une situation assez générale. c’est la même chose qu’ailleurs. »

Pour Valentine, accepter a été très dur.

« Pour moi c’était juste pas possible de perdre un membre, je ne pouvais pas accepter. La maladie m’a fait perdre toute insouciance. J’étais convaincue d’être invincible. »

Le chemin est alors long pour se dire qu'un nouveau départ est possible. Sur ce parcours, le sport est un moyen parmi d'autres, mais un moyen aux multiples vertus.

« Tous les témoignages vont dans le même sens, le sport a aidé toutes ces femmes dans leur processus de reconstruction parce que dans 80% des cas, le handicap arrive en cours de vie. Et donc dans le parcours de reconstruction d’une personne en cours de vie, elles ont toute exprimé comment le sport les avait poussées en avant, aidées à surmonter un tas de choses. C’était très émouvant d’entendre ces témoignages. Cela donnait beaucoup de courage et de force pour se dire que le sport fait partie du processus de reconstruction. »

Quand le sport ouvre la voie des possibles

« Mon ergothérapeute a fait venir une personne qui faisait partie de l’ASBL "let’s go" et qui m’a montré que l’on pouvait faire plein de choses même en étant amputé. Il m’a expliqué qu’il faisait du ski, qu’il courait, qu’il jouait au tennis et que donc il y avait peut-être un espoir de revivre normalement. »

Pour réaliser sa campagne la LHF a fait un casting. Les candidates devaient envoyer une petite vidéo avec leur histoire et leur motivation, et là, où la ligue s'attendait à ne recevoir que peu de réponses, il a finalement fallu choisir. Les profils reçus étaient multiples et variés en terme d'âge, d’histoire ou de handicap… un moment émouvant selon Valérie Van Avermaet, la porte-parole de la ligue handisport francophone comme celui de Valentine qui conclut :  

"Aujourd’hui je me sens bien. Cela m’a permis d’apprendre qu’il ne faut jamais dire jamais, que tout est possible dans la vie, il suffit de persévérance et de rencontrer les bonnes personnes."

A voir également, un autre des 6 témoignages : Dominique, une jeune athlète de 62 ans  

Des pass'sport au féminin

Grâce au soutien de la Ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelle et de l’Adeps, la LHF offre également des «Pass'Sports» d’une valeur de 30 euros pour toute nouvelle affiliation féminine au cours de la période allant du 15 octobre au 31 décembre 2022.

Ces Pass-Sports sont exclusivement réservés aux sportives qui s’affilient pour la première fois auprès d’un club OU se réaffilient à nouveau auprès du même club après une pause Covid.

Ces Pass sont numérotés et seront disponibles en nombre limité. C’est l’occasion aussi de recruter de nouvelles affiliées !

Concrètement, comment ça marche ?

  • Les Pass-Sports sont liés à un timing précis : pour en bénéficier, les sportives doivent s’affilier impérativement entre le 15 octobre et le 31 décembre 2022.
  • Les clubs jouent un rôle essentiel dans la distribution des Pass-Sports.
  • Pour chaque nouvelle affiliée, le club doit remplir un formulaire en ligne uniquement à partir du 15 octobre (bouton ci-dessous) ou via le QR code (bouton ci-dessous).
  • Le club doit également ajouter l’affiliée dans son listing Easyclub.
  • La LHF vérifie les données du formulaire et d’Easyclub. Si elles sont correctes, la LHF envoie par mail le bon de réduction numéroté à la sportive.
  • La sportive transmet le bon de réduction au responsable du club pour bénéficier des 30 euros de réduction sur le prix de son affiliation(pour une saison sportive)
  • La LHF rembourse 30 € par nouvelle affiliée aux clubs participants (avec mention du nom + prénom de la sportive en communication).
  • La LHF rassemble les données et les transmet à l’Adeps.

Un total de 280 « Pass Sport » a été attribué à la LHF pour l’ensemble de ses clubs. Il n’y en aura donc peut-être pas pour tout le monde…

Pour en profiter, prenez contact avec le club de votre choix ou contactez-les par mail via info@handisport.be


Sur le même sujet

Recommandations

Image
La balle pelote vise une reconnaissance de l'UNESCO

La balle pelote vise une reconnaissance de l'UNESCO

La balle pelote déjà reconnue au patrimoine immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a constitué un dossier pour la même reconnaissance mais à l'UNESCO cette fois ! La discipline pourrait devenir le premier jeu de paume à être ainsi honoré.
Image
Charleroi : Decathlon disposera bientôt de bornes de recharge électrique rapides

Charleroi : Decathlon disposera bientôt de bornes de recharge électrique rapides

La chaine de magasins de sport Decathlon a signé un accord avec Blink Charging Belgium pour l'installation de nouvelles bornes de recharge électrique.
Image
Thuin : Le tchalou volley club mis à l'honneur

Thuin : Le tchalou volley club mis à l'honneur

L'administration de Thuin met ses clubs sportifs à l'honneur. 4 clubs dans des disciplines variées, ont été récompensés ce jeudi. Une occasion aussi pour l'administration de rappeler l'existence de chèques sports destinés à soutenir les jeunes de l'entité dans leur pratique.
Image
La piscine Hissého de Courcelles a été inaugurée

La piscine Hissého de Courcelles a été inaugurée

A Courcellles, la piscine "Hissého" a été inaugurée mardi. Et même si les nageurs devront encore un peu patienter avant de piquer une tête, le nouveau complexe sportif a été présenté devant un parterre de courcellois qui attendaient ce moment depuis 2016, année au court de laquelle l'ancien bassin de natation avait fermé ses portes.
Image
Marcinelle : Plongée au coeur d'un stage pas comme les autres

Marcinelle : Plongée au coeur d'un stage pas comme les autres

À Marcinelle, 20 enfants de 6 à 18 ans vont passer toute la semaine ensemble. Parmi eux, 8 sont en situation d'handicap. Une jolie manière d'éveiller les enfants à l'inclusion dès leur plus jeune âge.
Image
Une Formule 1 s'installe en plein coeur de Rive Gauche

Une Formule 1 s'installe en plein coeur de Rive Gauche

En 2011, le célèbre pilote automobile Daniel Ricciardo débutait sa carrière au volant d'une monoplace HRT F111. 13 ans plus tard, elle se retrouve exposée à Rive Gauche.
Image
Courcelles : Pour le terrain de motocross permanent c'est non !

Courcelles : Pour le terrain de motocross permanent c'est non !

L'an dernier, le collège de Courcelles, informait la population d'un projet de terrain de motocross permanent à Gouy-lez-Piéton. Les réunions et les débats se sont enchainés. La Bourgmestre MR, Caroline Taquin attentive à l'incidence du projet sur les riverains, renonce finalement à celui-ci.
Image
Une étude révèle la présence de pesticides dans le lait maternel et artificiel

Une étude révèle la présence de pesticides dans le lait maternel et artificiel

Des traces de pesticides ont été trouvées dans des échantillons de lait maternel et artificiel, révèle jeudi une étude menée dans la région de Charleroi par HUmani, le laboratoire de Médecine Expérimentale et le laboratoire de la Haute Ecole Provinciale du Hainaut.
Image
Les premiers résultats du centre aquatique Sirena sont encourageants

Les premiers résultats du centre aquatique Sirena sont encourageants

Après son inauguration officielle il y a quelques semaines, le bourgmestre Hughes Bayet a partagé les premiers chiffres de fréquentation de Sirena, et c'est assez encourageant. Il faut dire que le centre aquatique était attendu depuis très longtemps par les établissements scolaires de la région.
Image
Jumet: 12 nouveaux logements de la Sambrienne sont accessibles dont 6, pour les PMR

Jumet: 12 nouveaux logements de la Sambrienne sont accessibles dont 6, pour les PMR

Sur le site "Cueilleurs-Coupeurs" à Jumet, 12 nouveaux logements de la Sambrienne ont été inaugurés. Isolés et dotés d’équipements économes en énergies, certains d’entre eux sont également accessibles pour les personnes à mobilité réduite. Ces logements, présents dans un quartier de mixité, sont déjà disponibles à la location.
Image
« La légende d’Emilio », un film tourné par des élèves en situation de handicap de Marcinelle

« La légende d’Emilio », un film tourné par des élèves en situation de handicap de Marcinelle

« La légende d’Emilio », c’est un film tourné et réalisé par des élèves en situation de handicap de l’IMP René Thône de la Province de Hainaut de Marcinelle. Un projet créatif et formateur.
Image
Tous Terrains Le Club du mardi 25 juin 2024 : le handball

Tous Terrains Le Club du mardi 25 juin 2024 : le handball

Tous Terrains Le Club, un rendez-vous sportif mensuel en public qui met à l'honneur les clubs sportifs, leurs coachs, leurs dirigeants, leurs bénévoles et tout le travail effectué, souvent discrètement, par des sportifs motivés et désireux de partager leur passion.
Image
Thuin : de nouveaux accès au Beffroi pour les personnes porteuses de handicap

Thuin : de nouveaux accès au Beffroi pour les personnes porteuses de handicap

La ville de Thuin et son office du Tourisme ont présenté ce matin les nouveaux aménagements du Beffroi dans le cadre du projet "Tourisme pour tous". Ce projet inclusif a pour objectif de rendre possible la visite de l'édifice à toute personne, qu'elle soit porteuse de handicap ou non.
Image
Tous Terrains Magazine - Lundi 17 juin 2024

Tous Terrains Magazine - Lundi 17 juin 2024

Retour sur toute l'actu sportive régionale du week-end
Image
Circulation et stationnement adaptés à Charleroi durant les matchs des Diables rouges

Circulation et stationnement adaptés à Charleroi durant les matchs des Diables rouges

Neuf rues du centre-ville de Charleroi seront interdites à la circulation et au stationnement lundi dès 14 heures en raison de la rencontre Belgique-Slovaquie et de sa diffusion sur écran géant Place Vauban. Les mêmes restrictions sont prévues à chaque match des Diables rouges durant l'Euro.