Aller au contenu principal

Le Bois du Cazier et l'exploit de ses partisans armés !

Un événement marquera à jamais l’histoire du Bois du Cazier, c’est sa catastrophe. Un autre, un peu moins connu, est l’exploit des partisans armés. Il fait d’ailleurs l’objet d’une exposition dans le musée de l’Industrie. 

Le dimanche 27 avril 1942, douze résistants décident d’attaquer le site minier pour s’emparer de la dynamite cachée à l’intérieur de la mine. « Certains vont neutraliser les gardes, d’autres des ouvriers de surface, on est le dimanche soir et c’est le moment où il y a le moins de monde sur la mine. Le commando des partisans armés joue son atout et va jusqu’à 170 mètres de profondeur pour récupérer la dynamite », relate le directeur du Bois du Cazier, Jean-Louis Delaet.

Sur les douze, seuls trois vont échapper à la mort. Huit seront fusillés et le 9e mourra dans un camp de déportation.

Charleroi a pu compter sur de nombreux résistants comme les frères Pierkot qui ont participé à de nombreux sabotages et à l’assassinat du bourgmestre rexiste Jean Teughels. Juste après avoir été capturés, ils ont envoyé une lettre d’adieu à leurs parents : 

«  (...) Nous vous disons au revoir et à bientôt. On vous embrasse tous. Faites des compliments à tante Alice, Oncle Charles, tante, parrain, marraine, cousin, cousine ainsi que tous les amis. Nous vous embrassons tous ainsi que Pompon. Courage et à bientôt. Maurice et Georges. »

Une plaque commémorative a été installée sur le lieu où ces résistants ont dynamité la machine d’extraction du charbonnage. L’âme de ces héros planera encore un peu plus sur le site du Bois du Cazier.

L'exposition est à découvrir jusqu(au 6 décembre et selon nos informations, elle pourrait se prolonger jusqu'au 3 janvier 2021.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept