Aller au contenu principal

Le service de Neurologie de l'hôpital Marie Curie reconnu "Stroke Center"

Le service de neurologie de l'hôpital Marie Curie de Lodelinsart, vient d'être reconnu sur la scène européenne. Une certification qui place l'unité neurovasculaire, à la pointe dans notre pays, ce qui garantit qu'un patient victime d'un AVC, est rapidement pris en charge et dans les meilleurs conditions, de son admission, jusqu'au suivi après l'hospitalisation.

Une certification qui impose des règles strictes

Le service de Neurologie de l’Hôpital Marie Curie, vient d’être reconnu comme « Stroke Center ». Une certification européenne, qui assure aux patients victimes d’un AVC, une prise en charge optimale.

« A l’heure actuelle, en Belgique, on déplore encore le manque d’identification claire des centres capables d’assurer les soins de l’AVC, ce qui est pourtant indispensable pour adresser directement le patient vers l’hôpital le plus à même de lui offrir les traitements nécessaires », explique le Dr Anne Dusart, neurologue. 

Une première en Wallonie !

Un honneur pour le CHU de Charleroi, qui est le seul hôpital wallon a bénéficier de cette reconnaissance de soins d’excellence.

« L’idée d’obtenir la certification de l’ESO, qui est l’organisation scientifique européenne de référence pour les soins de l’AVC, a donc germé naturellement. Avec l’aide de la Cellule Qualité, nous avons lancé le projet à la fin 2020…en pleine pandémie. Le travail a consisté à réunir l’ensemble des acteurs qui interviennent tout au long du trajet de soins, depuis l’arrivée du patient aux urgences jusqu’à sa revalidation en post-hospitalisation. Nous avions déjà de très bonnes bases, mais cela a permis de reconnecter tous les intervenants pour réécrire et optimiser l’ensemble des procédures de prise en charge », ajoute le Dr Anne Dusart.

La thrombolyse et la thrombectomie, deux traitements contre les AVC

Ici chaque année, ce sont 600 personnes victimes d’une accident vasculaire cérébral, qui sont traitées dans ce service. Et pour les patients, chaque minute compte.

« L’accès rapide à une structure spécialisée (Stroke Unit) permet de réduire la mortalité et le handicap. De plus, les traitements d’urgence comme la thrombolyse et la thrombectomie (visant à déboucher l’artère cérébrale obstruée) permettent aux patients, s’ils sont rapidement administrés, de récupérer rapidement leurs fonctions neurologiques », indique le Dr Illario Tancredi, neuroradiologie interventionnel.

Au sein de cette unité neurovasculaire, une permanence de soins est assurée 24 heures sur 24 par un neurologue de garde et un neurocardiologue interventionnel, ce qui limite le risque de mortalité ou d’handicap.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept