Aller au contenu principal

Les Fêtes de Wallonie partagées entre discours, arts urbains et concerts

Succès pour les fêtes de Wallonie à Charleroi! Trois jours de festivités rythmés par la tradition et les cultures urbaines. Au programme : concerts, animations en ville, block party ou encore cérémonie plus officielle. Ambiance avec un long format signé Catherine Businaro et Meg Jakiel

Discours et cérémonie officielle

Charleroi, 1ère ville wallonne, 1ère ville à célébrer les fêtes de Wallonie. A 11h, place à la cérémonie d’ouverture partagée entre chants wallons et discours. Paul Magnette a ainsi insisté sur l’histoire de Charleroi et les défis de demain. Tout en faisant passer des messages politiques : les autres niveaux de pouvoir doivent soutenir les communes. Des fêtes très particulières puisque nous sommes toujours sans gouvernement wallon. 

"J’espère que dans les prochains jours on puisse les négociations wallonnes, que chacun des formations politiques puissent ensuite se réunir et se prononcer. Est-ce que oui ou non on y va en fonction de la qualité du projet? Charleroi en a besoin, on a besoin du soutien de la Wallonie que ce soit pour la mobilité, pour les investissements, le soutien à notre budget. Il faut un gouvernement wallon sans trop traîner" explique Paul Magnette. 

Ambiance urbaine place Verte

L’après-midi, la Block Party prend possession de la place Verte pour la 3ème année consécutive. Danse, free run ou encore démonstrations de skate et BMX sont au rendez-vous. Ici, l’art urbain est maître des lieux. A Charleroi, fêtes de Wallonie riment aussi avec le mix des cultures d’avant et d’aujourd’hui.

"On fait du skate, du BMX, du roller et de la trottinette. Cela mêle l’athlétique des sports conventionnels et le côté artiste. On doit trouver des figures et des mouvements qui sont assez élégants pour que cela passe bien et assez technique à la fois. On peut évoluer là-dedans de 6 à 50 ans et plus" détaille Max, responsable de la West Station. 

Les concerts ont rythmé la place de la Digue

Du côté de la place de la Digue, ce sont les concerts qui ont attiré la foule. Nombreux sont venus voir Typh Barrow. Quelques instants avant de monter sur scène, la chanteuse a confié être heureuse et impatiente de retrouver le public carolo. 

"La dernière fois qu’on est venu à Charleroi, on a eu un super accueil aux Palais des Beaux-Arts la veille de mon anniversaire. On est contents de revenir" confie la jeune chanteuse. Avant d'ajouter : "C’est chouette d’avoir une telle réception du public et de la presse sur l’album. On a bossé cet album assez longtemps de notre côté et un peu en huis clos (…) J’écris beaucoup sur ce que je connais, sur ce que je vis ou ce qui me touche. J’aime bien l’idée que les gens puissent prendre chaque chanson et les réinterpréter à la lumière de leurs expériences".

Lors de cette soirée, Typh Barrow qui prépare actuellement son deuxième album a réservé deux surprises à ses fans carolos. Elle a dévoilé son nouveau tube et la date de son prochain concert à Charleroi : le 2 mai 2020 au PBA. 

Même si le temps en a refroidi plus d’un, les fêtes de Wallonie à Charleroi ont tenu leur promesse en rassemblant toutes les cultures. Le tout s’est clôturé par un show impressionnant de Daddy K et par un beau feu d’artifice.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept