Aller au contenu principal

Mesures de confinement jusqu'au 19 avril...voire le 3 mai

Les mesures de confinement prises en vue d'éviter la propagation du Covid-19 en Belgique sont prolongées de deux semaines, soit jusqu'au 19 avril, dimanche de fin des vacances de Pâques, a-t-on appris en prélude à la conférence de presse détaillant les décisions arrêtées vendredi après-midi par le Conseil national de sécurité présidé par la Première ministre Sophie Wilmès.

La date du dimanche 19 avril a été confirmée en conférence de presse par la Première ministre Wilmès, qui a remercié les citoyens pour leurs efforts liés au confinement, le personnel soignant pour le combat mené et les travailleurs qui continuent à faire tourner le pays.

Les mesures pourraient encore être prolongées ensuite si nécessaire jusqu'au 3 mai. La situation est évaluée en continu. Des indicateurs montrent un ralentissement de la croissance exponentielle de l'épidémie, mais pour les scientifiques, il est trop tôt pour dire que l'épidémie est sous contrôle, et il est donc trop tôt pour relâcher les efforts, a expliqué Mme Wilmès.

"Nous aimons tous notre liberté et je sais que nous demandons un sacrifice, mais la santé est notre priorité", a-t-elle souligné.

Seuls les trajets essentiels sont autorisés, a rappelé la Première ministre, précisant concernant l'activité en extérieur qu'on ne peut s'asseoir des heures durant dans les parcs. Il ne s'agit pas de se rendre à la mer ou dans les Ardennes pour la journée, a-t-elle prolongé. "Nous ne sommes plus au niveau de la prévention. Le respect des règles est primordial", a-t-elle ajouté, indiquant qu'un système de perception immédiate des amendes allait être instauré.

Sophie Wilmès a regretté que des citoyens semblent ne pas comprendre et que des jeunes ne se sentent pas concernés. Elle a critiqué notamment les "lockdown parties", qui restent interdites.

Le télétravail est obligatoire pour toutes les entreprises non essentielles. Si le télétravail est impossible, les travailleurs peuvent se rendre dans leur entreprise, à condition que les distances soient respectées. Les entreprises qui ne respecteraient pas les règles seront sanctionnées ou devront fermer.

La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant les vacances de Pâques également. Si une autre forme de garderie doit être organisée, les enfants ne peuvent être "mélangés" avec de nouveaux camarades et les surveillants doivent rester les mêmes.

"Nous vous demandons à tous de faire preuve de courage et de patience", a invité la Première ministre Wilmès. "Prenez soin de vous et prenez soin des autres", a-t-elle conclu.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept