Aller au contenu principal

Rencontre avec des pêcheurs qui attendaient impatiemment de ferrer le poisson

Un peu de sport avec de la pêche. C'est l'un des premiers sports qui a pu reprendre vu qu'il respectait les normes de distanciation. Les adeptes ont repris le chemin de leurs lieux préférés. Entre deux prises, nous sommes allés à la rencontre de ces pêcheurs.

Au château de Farciennes, nous découvrons un endroit paisible, il y règne un calme absolu, comme si la période de crise sanitaire dans laquelle nous sommes était loin derrière nous.

Assis sur leur tabouret et les yeux rivés sur leur canne à pêche, ils attendent impatiemment de ferrer le poisson. "Nous sommes restés chez nous longtemps et donc nous commencions à sentir le renfermé, explique un pêcheur avec le sourire aux lèvres. Maintenant c'est le bonheur de venir titiller le poisson au bord de l'eau."

Cinq, c'est le nombre de mètres qui sépare ces pêcheurs. Ces sportifs d’un autre genre attendaient de pouvoir retourner lancer leurs lignes dans les rivières ou plans d’eau. A l'ombre, Edouard est installé depuis la fin de la matinée. Assis au pied d'un arbre, il savoure ces instants de pure bonheur. "Dès qu'on a repris, il y avait plus de cinquante pêcheurs. Ce sont mes amis qui me manquaient. Les poissons, on les prend et on les remet aussitôt, c'est une passion. On se connaît tous à force de venir ici."

Le soleil a attiré les habitués du lieu. Ils pullulent sur les berges aménagées et comme des poissons dans l’eau, ils retrouvent leurs camarades. Ils échangent rapidement quelques mots, puis, chacun de leur côté, ils retournent vaquer à leurs occupations du jour. La pêche, ce sport idéal pour amorcer le déconfinement en toute quiétude. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept