Aller au contenu principal

Thuin : moins de producteurs pour la 1ère du marché des producteurs locaux

La 1ère édition de 2020 du marché des producteurs locaux s’est tenue à Thuin ce week-end. Un événement reporté à cause du Covid19. Seuls 7-8 producteurs ont répondu à l’appel pour cette première de l’année. Comment expliquer cela? 

"Il fallait relancer le marché!"

Le marché des producteurs locaux  Thuin semble bien différent des autres années. Il faut dire que les mesures sanitaires et la distanciation sociale sont de mises. 

"Il y a plusieurs facteurs qui expliquent pourquoi il y a moins d’exposants. Tout d’abord, on ne peut pas consommer sur place. Alors que certains venaient et proposaient de la bière et des dégustations. Mais ça, c’est interdit. Il y a l’espace qui fait peur car on se dit que c’est moins convivial et donc on se décide moins vite. Certains producteurs travaillent très bien chez eux aussi et qui disent que c’est compliqué de venir. Il fallait relancer le marché! En même temps, cela donne un coup de fouet à notre Horeca" détaille Marie-Eve Van Laethem, la bourgmestre de Thuin. 

Les dégustations interdites!

Dès l’entrée, du gel hydroalcoolique est distribué et un sens giratoire a été mis en place. Aucune dégustation n’est permise afin de suivre les recommandations du gouvernement. Il a donc fallu être créatif.

"On a trouvé un deal avec Grégory de l’Impérial (un établissement Horeca, ndlr). On offre un ticket à ceux qui passent et ils peuvent aller goûter le vin chez lui. Il a quelques bouteilles. Comme cela, le problème est réglé puisqu'il y a le problème du lavage des verres et de toucher la bouteille. Comme cela, c’est parfait et agréable pour tout le monde" confie Véronique Thomas qui représente le Clos des Zouaves.

Un retour vers le circuit-court en vogue

Pour certains producteurs présents, le confinement a été bénéfique. Ce type de marché n’est donc plus un incontournable même s’ils viennent par sympathie. "C’est vrai qu’il manque un peu de producteurs mais il faut le temps que tout le monde se remette en route suite au confinement" estime Jean-Yves Demanet de la ferme de l’Escafène à Ragnies.

Avant d’ajouter : "La boucherie a très bien fonctionné. Les consommateurs sont revenus vers les producteurs locaux. Là, c’est un point positif. Heureusement, dans mon cas, car la ferme pédagogique est restée fermée. Une activité a compensée l’autre donc c’était très bien!"

La grainothèque, késako?

Ce marché est aussi l’occasion de faire découvrir la grainothèque de Thuin qui est disponible dès le 15 juin à la bibliothèque communale. Le projet a été quelque peu retardé en raison du Covid19. 

"C’est un endroit où les gens pourront venir faire des échanges de sachets de graines. Celui qui est en manque de graines peut venir voir à la grainothèque. On trouve toutes les graines que nous pouvons cultiver ici dans la région. Tout est gratuit puisque c’est un échange" explique Jean-Louis Boulet, initiateur de la Grainothèque de Thuin

Les établissements Horeca de la place du chapitre, eux, profitent de l’événement pour sortir leur terrasse et ainsi attirer les clients thudiniens toujours prêts à boire un verre. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept