Aller au contenu principal

Un cimetière du Moyen-Âge découvert à Virelles

C’est une découverte historique majeure qui a été faîte à Chimay. Au début de la construction d’une maison particulière, les ouvriers sont tombés sur des ossements. Il s’agit en fait d’un cimetière particulièrement ancien. Les dépouilles dateraient du début du Moyen-Âge, une époque sur laquelle on n’a que très peu d’informations en Wallonie. Les archéologues du service Patrimoine du SPW sont sur place.

 

Un cimetière typique du début du Moyen-Âge

Comme c’est souvent le cas en archéologie, le site a été découvert par hasard. En creusant ce chantier d’une maison particulière, est apparu un cimetière du début du Moyen+Âge soit du 8e ou 9e siècle. Les ossements sont particulièrement bien conservés.

« Ce cimetière est typique de l’époque, explique Frédérique Chantinne, docteur en archéologie du SPW Patrimoine, du fait que les corps sont alignés et à une certaine distance. Et il est particulièrement bien situé par rapport à l’habitat qu’on peut imaginer en contrebas. Virelles est mentionné dès la fin du 9e siècle dans le domaine de l’abbaye de Lobbes qui est très importante à l’époque carolingienne. »

 

Une découverte archéologique majeure

Ce cimetière médiéval n’est pas situé à côté de l’église. Une caractéristique des cimetières chrétiens de l’époque qui étaient encore en plein champs, avant d’être installés autour des édifices religieux pour marquer l’appartenance à la religion.

Dans ce cimetière, on retrouve toutes les couches de la population, y compris des enfants en bas âge. Les tombes sont aussi dépourvues d’objets. Ni armes de guerriers ni bijoux ni pierres tombales. Rien que des corps. Là aussi pour se différencier des tombes païennes.

 

Une mine d’infos sur ce qu’était Virelles à l’époque

Il faut rappeler qu’il est important de déclarer rapidement ces découvertes. Des équipes spécialisées du SPW sont prévues pour réagir en urgence et venir réaliser les fouilles le plus rapidement possible pour libérer le chantier au plus vite. Comme ici, où en moins d’un mois, on aura des informations importantes sur l’histoire de la région.

« Ca atteste de l’existence de Virelles à une époque où on a très peu d’informations, poursuit Frédéric Chantinne. Ca pourrait attester de son existence avant le 9e siècle. Et ça va donner des informations sur la population existante ici et sa densité à l’époque. »

C’est une découverte historique majeure qui se dégage peu à peu du sol.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept