Aller au contenu principal

Un nourrisson découvert sans vie à Lodelinsart: "un déni de grossesse", selon le père

Un nourrisson découvert sans vie à Lodelinsart: "un déni de grossesse", selon le père

Un nourrisson a été retrouvé sans vie mardi dans une maison à la rue Chausteur à Lodelinsart. Le père de famille prend la parole et défend sa femme, précisant qu'il s'agit d'un déni de grossesse et que l'enfant est bel et bien mort-né.

Que s'est-il passé, durant la nuit de lundi à mardi, dans une habitation de la rue Chausteur à Lodelinsart ? Deux jours après la découverte du corps sans vie du nourrisson au domicile familial, cette question reste encore sans réponse.

Même si une piste semble se dégager. Il s'agirait, selon les proches, d'un déni de grossesse.

Le dossier du décès suspect du nourrisson a débuté mardi matin lorsqu'un médecin urgentiste a alerté les services de police. La mère de famille, et principale suspecte a été prise en charge aux urgences durant la nuit de lundi à mardi pour une importante hémorragie.

Lors des examens médicaux, les médecins ont découvert un placenta et un cordon ombilical, laissant penser à un accouchement à terme. "Mais il n'y avait pas de trace d'un nourrisson", a expliqué le parquet de Charleroi.

Quelques heures plus tard, des vérifications sont effectuées au domicile de la famille, inconnu des autorités judiciaires et sans histoire, selon le voisinage.

À l'intérieur de l'habitation, les policiers finissent par mettre la main sur le corps sans vie du nouveau-né.

Un dossier pour homicide volontaire a été mis à l'instruction pour faire la lumière sur ce qu'il s'est réellement passé à l'intérieur de la maison.

"Mais le dossier a été ouvert sans qu'il y ait le moindre élément à charge de la mère de famille. Cette qualification a été retenue vu les circonstances du drame et du décès considéré comme suspect du nourrisson." 

Le papa et mari de la principale suspecte, lui, est revenu sur les circonstances du drame et affirme qu'il s'agirait d'un déni de grossesse.

"Dès qu'elle a pu, elle a dit aux infirmiers ce qu'il s'était passé. Une fausse couche. Le bébé était mort-né, c'est important de savoir qu'elle ne lui a rien fait. Elle a juste eu une mauvaise réaction en voulant cacher le bébé pour ne pas que les frères et sœurs le voient", explique-t-il dans les colonnes de la DH.

Ce dernier affirme que personne n'a quoi que ce soit à se reprocher et qu'il s'agit, avant tout, d'un drame pour toute la famille, endeuillée.

Contacté ce jeudi matin, le parquet de Charleroi a précisé n'avoir aucun élément nouveau à communiquer sur le dossier. 

 
 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept