Aller au contenu principal

Anderlues: un conseil communal sans Philippe Tison

Anderlues: un conseil communal sans Philippe Tison

Le premier conseil communal d’Anderlues a eu lieu hier soir depuis la confinement. Le hall omnisports a donc été aménagé pour l’occasion afin de respecter les distances de sécurité. Mais au-delà de ce conseil communal particulier, ce que l'on soulignera, c’est l’absence des élus PS dont le bourgmestre Philippe Tison. 

Les 58 citoyens présents pour l’occasion auront remarqué une chose: l’absence du bourgmestre Philippe Tison et des neuf autres conseillers PS. Les quatre dissidents, comme on les surnomme à Anderlues, étaient par contre bien présents. « Ils ont voulu organiser un conseil communal avec les neuf autres présentants d’AJC et donc le quorum de présence était atteint », explique l’élu PS Annibale Moscariello. 

"Ils ont retiré des compétences au collège et donc tout devra passer par le conseil communal" 

C’est quelque part une manière de retirer des compétences du collège pour affaiblir l’influence du groupe au pouvoir. Si le collège n’a pas une série de compétences pour gérer le quotidien de la ville, tout risque de se compliquer pour les décisions, qu’elles soient prioritaires ou non. « C’est bête mais pour donner un exemple, s’il faut changer un serrure à une porte, il va falloir que cela passer par le conseil communal », explique Annibale Moscariello. 

Du côté de l'opposition, par l'intermédiaire de monsieur Pastorelli Gugilelmo, on ne fait pas ça pour l'argent. 

"Comment osent-ils réduire à ce point le rôle souverain du conseil communal qui représente la population à une question de jeton de présence ?"

"Nous sommes socialistes et nous resterons socialistes. Pourquoi n'ont-ils pas eu le courage de venir hier soir (au conseil communal)? C'est ce que le citoyen attend. Nous pointons du doigt la gestion madame Gonzalez au niveau de la transparence l'USC et elle n'a pas répondu à Annibal Moscariello à l'époque où il lui avait posé la question. Il n'y a aucune transparence et elle est toujours trésorière de l'USC d'Anderlues", explique, le porte-parole du groupe Zanola, Gugilelmo Pastorelli.

Le directeur technique, qui est aussi président de l'USC, Frédéric Bonnier, accompagné de Philippe Tison, le bourgmestre, auraient été trouvés le 11 mai dernier Hadrien Polain, chef de l'opposition pour éjecter Rudy Zanola et Michael Guyot afin de les remplacer par Hadrien Polain et Corinne Cubi. "On apprend ça par l'opposition et du coup, c'est elle qui demande un conseil communal et vu que nous sommes élus, nous prenons nos responsabilités. A noter que nous étions sous tutelle et que nous le sommes toujours. Ca veut dire qu'ils ont enfreint les règles. Je tiens malgré tout à dire que nous maintenons notre confiance en notre président, Paul Magnette."

Résultat des courses: la saga anderlusienne n’est pas prête de s’arrêter.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept