Aller au contenu principal

Dans les agences de voyages, il faut gérer les reports de vacances

Les voyages non-essentiels sont de nouveau autorisés dès ce lundi. C'est un soulagement pour les agences de voyages. Mais ça ne résoudra pas leur situation à court terme. Les agences n’enregistrent pratiquement plus de réservations de vacances et n’en attendent pas beaucoup plus dans l’immédiat. Il faudra surtout gérer les reports de voyages. Et les clients s’inquiètent surtout des mesures sanitaires à prendre pour accéder aux pays étrangers. 

 

Il faut gérer les reports de voyages, les bons à valoir et les garanties

Les reports de voyages, les bons à valoir pour remplacer des vacances ou les garanties. Ce sont quasiment les seules questions qu’on pose par téléphone dans l’agence de voyage d’Emmanuel Ritsinas installée à la Ville Haute à Charleroi. Parce que des réservations, il n’y en a quasiment plus depuis un an.

« Des gens veulent utiliser leur bon de l’année passée pour 2021, explique Emmanuel Ritsinas, gérant d’agences de voyage à Charleroi et Tamines. Mais ils le font sans être sûrs de pouvoir partir quand même en 2021. Mais comme leur argent est déjà chez le tour-opérateur, ils préfèrent déjà réserver pour 2021. Et mettre ce bon sur un voyage 2021. »

 

Les reports de voyages peuvent être adaptés

En fait, les tour-opérateurs permettent une certaine flexibilité. On peut fractionner le montant du voyage en plusieurs fois, que ce soit en avion ou en voiture. Et il est possible de changer de destination selon la situation sanitaire du lieu de vacances.

 

Les gens s’inquiètent des conditions sanitaires à remplir pour voyager

Dans l’agence carolo de Can Guzel, c’est le même constat. 90% de réservations en moins.

« Nos clients habituels nous téléphonent, précise Can Guzel qui dirige une agence de voyage lui aussi à la Ville Haute de Charleroi. Mais ce n’est pas pour faire des réservations. C’est uniquement pour demander des renseignements sur les conditions pour rentrer dans leur pays. Pas dans le but de faire du tourisme, mais au contraire, pour rendre visite ou donner de l’aide à leurs proches. Malgré l’autorisation des voyages non-essentiels, vu que l’état sanitaire dans tous les pays ne s’améliore pas autant qu’on espère,  la situation actuelle va encore durer lui certain temps. »

 

Dans les agences de voyages, on reporte, mais on attend

Une des prochaines difficultés pour les agences de voyages risque d’être de devoir gérer un afflux de clients. Mais la dureté des conditions (vaccins, tests, quarantaine,…) risque aussi de freiner les ardeurs à réserver des vacances dès cet été. Beaucoup de gens parlent de reporter leur voyage après l’été.

« Il y a beaucoup de gens qui reportent leur voyage à plus tard. En septembre, octobre, et on nous parle même déjà de 2022, se désole Emanuel Ritsinas. Les gens ont vraiment envie de voyager. Ils ont vraiment envie de partir. Ils en ont marre de cette situation qui perdure. Si encore, tous les pays pouvaient s’ouvrir du jour au lendemain… Mais la situation n’a pas l’air de s’éclaircir. Donc on attend… »

On attend. Et la crainte, c’est d’attendre longtemps. Les conditions d’accès aux différents pays freinent aussi les réservations. La crise ne prendra pas de vacances avant longtemps dans les agences de voyage.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept