Aller au contenu principal

Extension du métro vers Châtelet. L'Europe se pose des questions pour la financer

Dès lundi, un chantier important va impacter toute la mobilité et la circulation autour de la gare de Charleroi-Sud. La trémie qui mène à l’avant de la gare sera fermée à la circulation. Il faudra se dévier par Marcinelle et la rue de la Villette. C’est le début de travaux qui vont changer le visage de l’esplanade de la gare et des quais. La zone sera interdite aux voitures. Un chantier qui va durer plus de trois ans.

 

Le projet: étendre la ligne de métro vers Châtelet

La fiche remise à l’Europe, c’est une demande pour 60 millions d’euros. Pour principalement étendre la ligne vers Châtelet qui était déjà prévue à l’origine du métro carolo. Une partie a d’ailleurs été construite à l’époque.

« Les stations sont là, explique Stéphane Thiery, le directeur exécutif Marketing et Mobilité du TEC. Et sur ces travaux du passé, on a construit un nouveau projet qui est de créer cette antenne qui va aller jusqu’au nouvel hôpital de Charleroi. »

 

Le métro de Charleroi attire-t’il assez de voyageurs

L’Europe s’interroge parce que seulement 1000 voyageurs par heure prennent le métro carolo en heures de pointe. Peut-être trop peu pour justifier un tel investissement pour un vrai métro. Mais Charleroi, c’est un métro léger. Le TEC rappelle que, contrairement à un métro habituel, c’est un tram avec une partie des infrastructures qui ressemblent à celles d’un métro. Et qu’il ne draine donc pas autant de public.

« Pourtant, ajoute le directeur marketing du TEC, quand on bouclé la boucle du métro de Charleroi, on a vu rapidement une progression dans le nombre de voyageurs. On espère donc le même effet pour cette future nouvelle ligne. »

 

On desservirait le Grand Hôpital, Cora et la Cité des Métiers

L’Europe se pose donc des questions sur l’opportunité de financer notre métro dans le cadre du plan de relance.

« C’est normal que l’Europe se pose des questions, comme pour toutes les fiches, conclut Stéphane Thiery. On y répond volontiers. On s’inscrit ici dans un projet qui va répondre à un besoin de mobilité croissante. Il faut rappeler que cette ligne pourra desservir un centre commercial existant, un autre à venir à côté et le futur Grand Hôpital de Charleroi. Et dans l’autre sens, la futur Cité des Métiers qui devrait attirer 15 000 étudiants tous les jours plus les écoles secondaires. Le besoin futur est donc bien réel. »

Et le TEC envisage aussi d’élargir les horaires du métro carolo. Actuellement, le dernier métro est à 20 heures. A terme, il devrait y en avoir jusqu’à 23 heures.

C’est donc un pari sur l’avenir que propose la Wallonie et le TEC. Ce sera à l’Europe de trancher. En tenant compte des arguments de notre métro qui veut se développer en fonction des défis de demain.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept