Aller au contenu principal

Les centres de planning familial s'adaptent mais continuent les IVG

Les centres de planning familial ne font pas exception à la règle et doivent s'adapter étant donné l'épidémie de coronavirus. Ils proposent généralement un large panel d'activités avec de nombreuses consultations possibles dans divers domaines avec des médecins généralistes, des gynécologues, des psychologues, des juristes ou encore des assistantes sociales. A Charleroi comme ailleurs, il a fallu revoir les activités pour éviter un flux de patients trop importants et ne pas exposer le personnel. 

"Toutes les consultations non urgentes psychologiques, juridiques et sociales et sexologie ont été annulées. Par contre, il était important de continuer à répondre aux demandes d'interruption volontaire de grossesse" nous confie Ornella Urti, assistante sociale du centre du planning familial de Charleroi-collectif contraception.

Une employée reste en permanence téléphonique depuis son domicile. Du côté de l'équipe des accueillantes et des médecins, on se relaie pour les femmes qui sont en demande d'avoir une IVG. 

"Toute une série de précautions ont été prises au niveau distance, gants et masques dans la mesure du possible. Puisque nous faisons également face à la pénurie de masques. Tous les centres de planning familial qui pratiquent l'IVG en Wallonie et à Bruxelles font en sorte de pouvoir continuer à répondre à la demande" ajoute Ornella Utri.

Pour plus d'informations à Charleroi, vous pouvez appeler le 071/31 46 67 ou encore consulter le site : https://www.collectifcharleroi.be/


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept