Aller au contenu principal

Risque Covid faible dans les lieux culturels: réaction de l'Eden

Les lieux et événements culturels ne seraient pas des vecteurs de contamination au Covid. C’est la conclusion de l’étude réalisée sur 6 événements-tests organisés en Fédération Wallonie-Bruxelles, qu’ils soient couverts ou en plein air. Une étude à laquelle ont participé 4500 personnes, avec un protocole strict impliquant notamment le port du masque et une ventilation conforme. Mais pas de quoi surprendre le directeur de l’Eden, Fabrice Laurent. "C'est ce que plaide le secteur depuis longtemps. Il y a peu de danger s'il y a distanciation physique, du gel et une bonne ventilation dans la cadre d'un protocole bien respecté."

Pas de quoi non plus chambouler le programme des prochaines semaines du centre culturel qui va profiter de l’été pour maximiser ses activités à l’extérieur. Les perspectives pour la rentrée sont prometteuses "même si l'automne risque d'être compliqué à nouveau."

Retrouver des salles pleines est une chose positive mais ce n’est même pas l’essentiel pour l’Eden qui veut aussi lutter contre les inégalités culturelles. "Le nombre d'habitants touchés par la culture n'est pas assez élevé et cela n'aidera pas si demain, pour entrer dans une salle de spectacle, il faut montrer un certificat de vaccination sur son smartphone. Il est primordial de pouvoir aller à la rencontre d'un nouveau public et d'amener la culture à toutes et tous, sans aucune distinction."

Comme c’est justement le cas en ce moment du côté de Montignies-sur-Sambre avec les "Quartiers libres", des activités gratuites accessibles tous les jours à partir de 14h jusqu’à ce dimanche 11 juillet inclus à la Cité Yernaux.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept