Aller au contenu principal

Thuin: la Résilience, une nouvelle bière impériale

Les confinements successifs amènent certains entrepreneurs, artistes ou indépendants à devoir composer avec les moyens qu'ils disposent. Grégory se met dans l'élaboration d'une bière, il passe par une entreprise de Thuillies "Le Fou du Roi" pour mettre en bouteille son idée.

Dans le Larousse, le terme « résilience » signifie l'aptitude d'un individu à se construire et à vivre de manière satisfaisante en dépit des circonstances traumatiques. Et la résilience, c’est le nom que Grégory a choisi pour la bière qu’il a créée. « Je voulais quelque chose qui transmet un message dans cette période de morosité. Un jour, j’ai un ami qui m’envoie un sms d’encouragement: ‘Bonjour Greg, j’espère que tout va bien, on pense beaucoup à toi, il est certain qu’il faudra faire preuve de résilience.’ C’est comme ça qu’on a trouvé le nom. Résilience, c’est savoir s’adapter, savoir rebondir », confie Grégory, ce brasseur brassé. 

Le pari est assez fou, le premier confinement l'amène à réfléchir et la conception d'une bière fait son chemin. Au lendemain de l'annonce du deuxième confinement, il décide de franchir le pas. « Là où on devait économiser de l’argent, on a investi, explique Greg, comme on le surnomme à Thuin. Il y avait plein d’avantages comme occuper l’esprit, retrouver ma clientèle, proposer quelque chose de nouveau et faire vivre un établissement du coin (Le Fou du Roi). »

Tout son brassin était vendu en 5 jours !

Le succès est au rendez-vous, sa résilience se transforme en réussite, un véritable coup de poker pour lequel il met au tapis une suite de confinement. 

Comme une idée ne vient jamais seule, Gregory a voulu maximiser au mieux ses vitrines au profit de la culture. C’est avec un collectif d’artistes qu’il collabore afin que des oeuvres soient exposées sur les devantures de l’établissement. « On se rejoint dans la créativité, enchérit Gérard Frola, l’un des artistes. On va s’exprimer ici jusqu’à la réouverture de l’Horeca. » 

Les oeuvres sont visibles depuis la place du chapitre. L’Horeca et la culture font partie de ces secteurs qui subissent de plein fouet cette crise. Ensemble, ils s’unissent contre cette amertume ambiante, une union résiliente qui leur permet face face à toute épreuve.  


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept