Aller au contenu principal

J.O de Tokyo : Ismael Debajani favorable au report

J.O de Tokyo : Ismael Debajani favorable au report

Alors que les délégations du Canada et de l’Australie ont déjà annoncé qu’elles n’enverraient pas ses
athlètes aux J.O de Tokyo, qui doivent se disputer du 24 juillet au 9 août 2020, la question est
maintenant de savoir s’il faut maintenir ou non, l’événement sportif le plus important au monde ?

Selon, le Carolo Ismael Debjani, le recordman de Belgique du 1500 mètres et qui est pressentit de
figurer dans la délégation belge, il faut absolument reporter ces Jeux Olympiques.


 « En ce qui me concerne, l’idéal serait que les J.O soient ajournés en septembre ou en octobre, car cela perturberait à moindre mesure ma préparation », affirme l’athlète de 29 ans.

Une solution qui semble logique et pour laquelle le Comité International Olympique (CIO), s’est
donné quatre semaines afin d’y réfléchir. Mais pour Ismael Debjani, qui s’entraîne seul pour le
moment, envisager un report en 2021 n’est pas non plus une utopie.

« C’est également envisageable, mais alors, cela aura d’énormes conséquences sur la préparation de
l’ensemble des athlètes. Pour l’instant, je suis complètement perdu et je continue de m’entraîner
seul, sans coach et sans kiné. Heureusement que l’Adeps m’a fourni un laissez-passer, afin que je
puisse poursuivre mes entraînements sur piste. Mais imaginez la situation des nageurs. Comment
font-ils pour le moment, puisque les piscines sont fermées ? Honnêtement, je n’aimerais pas être à
leur place et je pense que ce Coronavirus, aura certainement beaucoup plus d’impact sur eux que sur
les coureurs comme moi »
, ajoute Ismael Debjani.


Des mots que comprend très bien Jean-Michel Saive, le vice-président du Comité Olympique Belge et
qui avoue avoir une entière confiance au CIO, qui devrait donc se prononcer dans les prochaines
semaines sur le report ou non des J.O.


« Toutes les cartes sont dans les mains du Comité International Olympique. C’est une situation
extrêmement compliquée, mais je suis certain que le président du CIO, Thomas Bach et les experts
en matière de santé qui l’entourent, prendront la meilleure décision »
, nous dit l’ancien pongiste
Carolo, dont on ne compte plus les titres au niveau national et international.

Plusieurs scénarios sont donc envisageables, mais ce qui est certain, c’est que ce sont plus de 10 000
athlètes à travers le monde, qui attendent désormais la décision du Comité International Olympique.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept