Aller au contenu principal

La piscine et le futur Centre Aquatique de Farciennes ouvriront leurs portes en 2023

Ce mardi 26 janvier 2020 était un jour important pour la piscine de Farciennes. Le ministre wallon des infrastructures, Jean-Luc Crucke, était à la maison communale pour signer la promesse ferme de subsides pour la rénovation et l’extension du bassin de natation. C’est en fait un vrai centre aquatique avec plus qu’une piscine qui sera construite dans les deux ans.

 

Fermée depuis 2014, la piscine va être rénovée

Elle était fermée depuis 2014 pour d’évidentes raisons de vétusté. L’état de la piscine de Farciennes mettait les utilisateurs en danger. Depuis lors, la volonté était de la rénover. Et pour monter et financer ce dossier, une intercommunale a été créée: Sambr’Aqua. En fait, la moitié des nageurs à la piscine de Farciennes venaient de Châtelet et un quart d’Aiseau-Presles. Farciennes a donc proposé aux deux autres communes de s’associer au travers d’une intercommunale: Sambr’Aqua pour partager les frais. En cours de route, Aiseau-Presles s’est retirée du projet. Farciennes et Châtelet ont continué.

 

La piscine va devenir un Centre Aquatique

Dès le départ, Farciennes voulait aller plus loin qu’une simple rénovation de piscine. Le projet dont les travaux vont débuter comprend aussi une extension et divers services en plus du bassin de natation.

« Notre volonté, c’était, quant à la refaire, de refaire quelque chose qui correspond mieux aux demandes et aux besoins de 2020, explique Hugues Bayet, le bourgmestre de Farciennes. L’idée, c’était de refaire un bassin, mais aussi tout un aspect Wellness. »

« Avec une piscine de 25 mètres, complète Michel Mathy, le président de Sambr’Aqua et échevin à Châtelet. Mais aussi une pataugeoire, des jeux pour enfants, un toboggan, un espace wellness, un hammam, une salle de sports, une cafétéria,… Le tout accessible aux personnes à mobilité réduite. »

 

Une piscine conçue et gérée par des pros venant du privé

Mais l’originalité du projet, c’est aussi qu’il est issu d’un partenariat public-privé. Sambr’Aqua a confié à un privé la conception et la gestion de ce véritable centre aquatique.

« Gérer une piscine à l’heure actuelle, précise encore le bourgmestre de Farciennes, ce n’est plus comme un simple bassin de natation. Surtout avec en plus un centre wellness. Il faut vraiment quelqu’un dont c’est le métier. Et ce n’est pas vraiment non plus une mission communale. On a fait appel au privé pour que ce soit mieux géré, même si c’est contrôlé par le public. »

 

10 millions d’euros et deux ans de travaux

Les travaux coûteront quelque 10 millions d’euros dont 3,9 subsidiés par la Région Wallonne dans le cadre du Plan Piscines qui aide au financement de 33 projets de rénovation ou de construction de bassins de natation en Wallonie. En plus de ces subsides, la piscine de Farciennes pourra bénéficier d’un prêt gratuit de 3,5 millions d’euros. Et le reste sera financé par un prêt traditionnel.

Les travaux devraient commencer fin septembre 2021 et la piscine pourrait ouvrir ses portes pour le printemps 2023.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept