Aller au contenu principal

Le coronavirus fait le break dans le monde tennistique

Les clubs de tennis allaient reprendre leurs activités extérieures sauf qu'à défaut de joueurs pour faute de confinement, les grands tournois et les interclubs sont soit annulés ou reportés. Même chose pour ceux qui avaient des projets en cours, il va falloir attendre.

Le COVID 19 a infligé un sérieux revers dans le monde sportif de manière globale. Evidemment les courts de tennis n'ont pas été épargnés. Tout d'abord, le confinement oblige les clubs à devoir faire un break à durée indéterminée. Pas de joueurs dans les couloirs donc pas d'interclubs et donc, pas de rentrées financières. Bref, une sorte de jeu blanc dans les caisses. 

"Un peu comme tous les clubs, nous refaisons les terrains donc cela a un coût, confie le Nicolas Trentin, le prédisent du Bjorn's Club de Farciennes. Généralement, nous utilisons un peu aussi les recettes des abonnements des affiliations, des cours de tennis pour payer les factures et l'entretien des terrains."

Nicolas reste malgré tout optimiste quant à la suite des événements. Tous les tournois ne sont pas annulés mais reportés, ce qui permettra au club de ne pas sombrer. "Toutes les rencontres qui avaient lieu avant le 29 mai sont reportées et celles qui se doivent se dérouler après sont maintenues."

Le temps printanier de ce début du mois d'avril a quoi de nourrir une certaine forme d'amertume pour tous les joueurs amateurs. Le Royal Club Astrid de Loverval était gonflé à bloc avant le début de la pandémie. Son projet qui voulait qu'une bulle gonflable surplombe trois terrains n'est pas tombé à plat mais risque d'avoir du retard. 

"Nous espérons encore pouvoir faire ce projet cette année afin de jouer en hiver, explique avec anxiété Philippe de Raeve, le président des ASBL "Astrid Bowl" et "Astrid". 

Le tournoi de Roland Garros n'est pas annulé mais reporté et son équivalent version junior, l'Astrid Bowl, est également postposé et devrait avoir lieu du 19 au 26 septembre prochain.

"Nous avons fait une demande auprès de l'ITF (La fédération internationale de tennis) pour reporter le tournoi vers le mois de septembre. L'ITF doit réorganiser le calendrier en fonction des tournois reportés et cela prend un peu de temps."

Le projet va donc voir le jour mais comme dans tous les domaines, il reste dans les cartons. Du côté de Loverval, on espère malgré tout que cette bulle sera installée pour la saison hivernale et qu'au moins l'Asrtrid Bowl aura lieu. Affaire à suivre...


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept