Aller au contenu principal

Petit-déjeuner Oxfam : focus sur les difficultés des producteurs de cacao

Les petits déjeuners Oxfam c’est désormais une tradition dans de nombreuses communes wallonnes. A Liberchies, l’événement rassemble chaque année plus de 200 personnes. Cette année, Oxfam a mis en avant les difficultés des producteurs de cacao. 

Bien plus qu'un simple petit-déjeuner

Dès 8h30, ils sont nombreux à faire la file pour le petit déjeuner Oxfam. La philosophie ici : faire connaître à un maximum de personnes qu’il existe des produits équitables. 

"Ces produits équitables, c'est permettre à des personnes dans des pays du Sud de pouvoir bénéficier d'un salaire décent. En les soutenant avec nos achats, nous soutenons aussi des projets dans les pays du Sud mais aussi dans nos régions et de pouvoir ainsi vivre plus dignement" confie Anne Cattiez, responsable du petit déjeuner Oxfam à Liberchies

La triste réalité de la production de cacao

Cette année, la thématique est le chocolat. Depuis 1960, la production mondiale de cacao a quadruplé avec de graves conséquences comme la déforestation, le travail des enfants ou encore l’exploitation des producteurs de cacao. 

"Dans les pays où l'on produit le cacao, il y a beaucoup d'enfants qui travaillent. C'est une façon de montrer qu'il faut supprimer cela tout en donnant un salaire digne et équitable à leurs parents. Pour ne pas que les familles doivent faire travailler les enfants" explique Anne Cattiez

Succès pour la 4ème édition à Liberchies

Un petit-déjeuner qui, pour sa 4ème édition dans l’entité, a rassemblé 250 personnes. La preuve que le fairtrade séduit de plus en plus de monde. "C'est très bien, ça devrait se répéter plus souvent je pense" nous confie un cycliste venu manger son petit-déjeuner avant d'entamer une balade de 50km à vélo.

"On a fait les 100 km d'Oxfam, on avait envie de réitérer l'expérience. On a une amie qui travaille ici, c'est villageois, c'est sympa, c'est bon, c'est équitable" s'exclame une dame qui se sert au buffet.

Un moment de convivialité pour tous les âges qui aura également permis de soutenir les producteurs de cacao. Comme quoi, on peut manger du chocolat sans culpabiliser.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept