Aller au contenu principal

Pose de l'impressionnante superstructure métallique du pont de Gouy-lez-Piéton

Nouvelle étape dans le chantier du pont définitif de Gouy-lez-Piéton. La deuxième partie du tablier métallique a été placée. Pour rappel, l’ancien pont enjambant le canal Charleroi-Bruxelles avait été fermé à la circulation mi-2019 avant d’être démoli en décembre de la même année.

Des poutres pesant plus de 50 tonnes !

C’est à l’aide de cette grue de 750 tonnes que les quatre poutres de la deuxième partie du tablier métallique du nouveau pont de Gouy-lez-Piéton vont être placés. Chaque élément pèse une cinquantaine de tonnes. 

"On va faire rive droite ce qu’on vient de faire ce week-end rive gauche c’est-à-dire poser une grande partie de la structure métallique. On va venir mettre quatre poutres en acier et les relier entre elles afin de préparer la mise en place du dernier élément qui viendra le 8 mai. Là, on mettra la partie centrale et finale de cette nouvelle structure métallique du pont de Gouy-lez-Piéton" détaille Pierre Poncin, ingénieur au SPW.

6 millions d’euros investis par la Région

Cette opération prend toute la journée. Mais avant cette pose, les poutres ont été acheminées par voie fluviale à l’aide d’une péniche spéciale. Cela a pris une quinzaine d’heures pour les amener d’Andenne à Gouy-lez-Piéton. Chaque poutre mesure entre 24 à 27 mètres. L’investissement, aussi, est colossal.

"C’est financé totalement par la Région. Ici, c’est un budget de 6 millions d’euros pour le remplacement du pont plus le pont provisoire qui a également été financé par la Région. Ce sont donc des budgets importants" souligne Philippe Henry, le ministre wallon des infrastructures. 

Un soulagement pour les riverains

Pour la pose de cette structure, il faut être très précis. Tout se compte en centimètre voire en millimètre. L’ancien pont avait dû être fermé en mai 2019 pour raison de sécurité avant d’être démoli en décembre 2019

"C’est un soulagement en tant que bourgmestre et surtout pour la population de Gouy de voir que les travaux avancent bien. On se souvient des péripéties que nous avions vécu. Je rappelle que le village était coupé en deux, qu’une navette avait dû être mise à disposition, qu’on a dû obtenir un pont provisoire qui n’était pas prévu au départ" se souvient la bourgmestre de Courcelles, Caroline Taquin.

Le pont devrait être terminé d’ici l’automne 2021 et la circulation sera rétablie sur ce tout nouvel ouvrage tant attendu par les riverains.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept