Aller au contenu principal

Un tableau de Paulus de la collection du Musée des Beaux-Arts de Charleroi est devenu un des trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Un tableau de la collection du Musée des Beaux-Arts de Charleroi vient de devenir l’un des Trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est l’une des récompenses régionales artistiques les plus prestigieuses. Le tableau est donc désormais classé. Cette année, seules dix œuvres ont pu en bénéficier. Il s’agit d’un tableau de Pierre Paulus qui vient d’être restauré. 

 

Un trésor du réalisme social en peinture

« Jeunesse », c’est l’un des premiers tableaux de Pierre Paulus. Une oeuvre typique de ce peintre du réalisme social bien connu pour ses paysages industriels de notre région. Il est originaire de Châtelet. Et la Sambre qui a fait partie de son paysage quotidien est devenue l’un des leitmotivs de son oeuvre. Pour lui, elle est le trait d’union entre le monde industriel et le paysage.

 

La figure de l’ouvrier vient s’intégrer aux paysages

Mais ce tableau réalisé en 1911, c’est un tournant de sa carrière. Après sa première expo en 1910, Paulus intègre dans ses tableaux la figure de l’ouvrier.

« Au contact de Jules Destrée que Paulus a rencontré lors de cette exposition, il va intégrer la figure humaine à son oeuvre, explique  Eve Delplanque, la responsable des musées de Charleroi. Les discours de Destrée et de Paulus sur la condition ouvrière se complètent. De manière artistique chez Paulus et politique chez Destrée. Ici, la figure ouvrière apparait dans un couple d’adolescents amoureux qui se promènent le long de la Sambre. »

 

Le tableau restauré fait exploser les couleurs

On a connu ce tableau beaucoup plus sombre, abimé par le temps. Il vient d’être restauré. Les couleurs sont désormais éclatantes. On distingue désormais de nombreux détails qu’on ne voyait plus. Un paysage de sidérurgie et de charbonnage dominé par la densité des fumées. Et c’est tout l’intérêt autant artistique qu’historique et local qui a permis de faire de ce tableau l’un des trésors de la Fédération Wallonie Bruxelles. Une reconnaissance pour l’artiste et pour le musée qui voit sa collection, elle aussi, valorisée.

 

Le Musée des Beaux-Arts vit une grande campagne de restauration de ses oeuvres

Ce tableau de Paulus, ce n’est que l’une des nombreuses oeuvres du Musée des Beaux-Arts qui bénéficient ou bénéficieront d’une restauration. D’abord 25 oeuvres destinée au futur nouveau musée qui sera installé dans les écuries Défeld à côté de la Tour de police. Elles seront exposées dans le nouveau musée. Et une deuxième salve de restauration d’oeuvres a été lancé l’année dernière. 120 oeuvres seront rénovées et feront partie des collections permanentes du nouveau musée dans les anciennes écuries du quartier Defeld.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept