Aller au contenu principal

Une prime jusqu’à 400 euros pour acheter un vélo pour aller au boulot (Vidéo)

C’est une proposition de décret qui vient d’être mise sur la table du Parlement Wallon par le député ECOLO Laurent Heyvaert. Le but est de rendre rendre effective la prime vélo annoncée dès le mois de juin par le ministre Henry. Elle est co-signée par Jean-Philippe Florent (ECOLO), Eddy Fontaine (PS), Manu Douette (MR), Laurent Léonard (PS) et Françoise Mathieu (MR).

 

Une prime pour tout type de vélo

Cette prime permettra aux citoyens de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 400 euros pour s’acheter un vélo, qu’il soit classique, électrique, cargo ou pliable, neuf ou d’occasion. Un engin qui devra servir pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

«L’objectif est mettre en place un dispositif de primes à l’achat de vélo en Région wallonne. Ces primes seront orientées vers les déplacements domicile-travail, car elles s’inscrivent dans une volonté d’inciter à acquérir un vélo pour effectuer des déplacements utilitaires de manière fréquente », insiste le député ECOLO Laurent Heyvaert. 

A noter que cette prime est valable pour tout vélo acheté depuis le 1er juillet 2020.

 

Pour continuer les bonnes habitudes du confinement

On le sait, la crise sanitaire a beaucoup fait évoluer les habitudes de déplacement. Le vélo est de plus en plus prisé.

« Le déconfinement ou la rentrée scolaire ont permis de se rendre compte que l’attrait des déplacements en vélos n’a pas faibli, explique le député. Nous savons que cette crise sanitaire risque d’être encore longue.  Certainement jusqu'au printemps prochain. Il y a une opportunité à renforcer cette amorce spécifiquement dans le cadre d’une utilisation quotidienne du vélo.  Il faut qu’après la crise cet attrait pour le vélo puisse être prolongé pour atteindre nos objectifs. »

 

  • 25%d’achats de vélos par éco-chèques en un an

C’est un véritable record. 5,8 millions d’euros ont été dépensés au printemps pour les vélos en éco-chèques, soit un quart de plus par rapport à l’année passée.

A la sortie du confinement, les rayons des magasins de vélos ont été pris d’assaut, tout comme les échoppes de réparation de cycles. Et de nombreux belges ont utilisé leurs éco-chèques pour une partie de la somme. Car même si les entreprises ne peuvent accorder que 250 euros maximum par travailleurs en éco-chèques, on constate que ça a déjà été un bon incitant. Alors, une prime pouvant aller jusqu’à 400 euros devrait avoir un résultat encore plus important. Une bonne nouvelle pour la mobilité douce.

 

Nous avons fait l’interview vidéo du député Ecolo Laurent Heyvaert à ce sujet.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept