Aller au contenu principal

84% de camions en infraction sur nos routes

Le nombre de camions en infraction sur nos routes interpelle la Police Locale de Charleroi. Lors du dernier contrôle effectué, 84% des camions n’étaient pas en ordre. Et la situation est loin d’être exceptionnelle. L’état des poids-lourds crée de gros risques d’accident.

 

16 camions sur 19 pas en ordre

Les chiffres du dernier contrôle des véhicules professionnels par la Police Locale de Charleroi sont impressionnants. 84% des camions contrôlés n’étaient pas en ordre. Sur 19 camions contrôlés la dernière fois, 16 ont été verbalisés.

Et le pire, c’est que ces chiffres sont les mêmes toute l’année. Ce ne sont pas des cas isolés. On trouve bien sûr beaucoup de documents manquants. Mais aussi des problèmes bien plus graves.

« De nombreux camions circulent encore sur nos routes sans être en ordre de contrôle technique, déplore David Quinaux, le porte-parole de la Police Locale de Charleroi. Et certaines fois, ce sont des situations alarmantes, voire critiques. Je vais vous donner un exemple. Un camion dont les pattes de fixation du contenant fixées sur le châssis et qui sont cassées. Et donc à tout moment, dans un virage, ce camion peut basculer sur le côté de la route. Ou bien le camion peut perdre sa remorque et provoquer de graves accidents. »

 

Les salaires des chauffeurs moins élevés dans certains pays d’Europe n’arrangent rien

Et l’ouverture des frontières européennes aggrave encore le problème. Exemple concret cité par le porte-parole de la Police Locale de Charleroi:

« Un des chauffeurs qui a été interpellé à bord d’un semi-remorque est de nationalité ukrainienne. Il conduit un camion immatriculé en Pologne et une remorque immatriculée en Lituanie. Pour la troisième fois qu’il se fait contrôler en un peu plus d’une semaine, il y a trois séries d’infractions à sa charge. Il n’est pas normal de voir une législation européenne qui est à ce point utilisée par certains transporteurs. Puisque quand vous voyez le salaire d’un chauffeur ukrainien qui conduit un camion polonais avec une remorque lituanienne qui vient livrer à Charleroi, je pense que le patron a plutôt intérêt à laisser les choses aller et à payer de temps en temps une amende quand il se fait prendre. »

 

Ca crée de réels risques d’accidents graves

Cette situation rend nos routes encore plus dangereuses, pour les camions, mais aussi pour les automobilistes.

« Un camion sur six est impliqué dans un accident avec des conséquences vraiment dramatiques, conclut David Quinaux. Donc je pense qu’il est vraiment important de s’attaquer à ce phénomène. »

La Police Locale carolo continuera donc ses contrôles, mais espère une lutte plus unifiée contre ce problème au niveau de toute l’Europe.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept