Aller au contenu principal

Courcelles : des mesures de précautions prises suite à une pollution aux PCB

Il existe bien une pollution aux PCB à Courcelles. C’est le résultat de l’étude environnementale menée par la Région Wallonne et Eco-Impact autour du site d’une entreprise de broyage de déchets métalliques. Des mesures de précautions ont été précisées aux riverains.

Des prélèvements faits chez les riverains

C’est dans le jardin de Jean-Claude que des prélèvements ont été réalisées en vue d’une étude complémentaire concernant la pollution aux PCB à Courcelles. Les résultats de cette étude lui ont été communiquées ce samedi matin. "Nous avons reçu toute l'étude, on n'a pas compris grand chose. Mais en gros, on a été pollué" confie Jean-Claude.

C’est en février dernier que la ministre wallonne de l’Environnement avait annoncé une étude complémentaire concernant cette pollution. Ce qui a été analysé, ce sont les dépôts atmosphériques récents. "On a étudié cela dans les mousses c'est-à-dire ce qui pousse dans les jardins des riverains. On avait 12 stations qui ont été échantillonnés. Les conclusions c'est que quand on est à proximité du broyeur, il y a 3 stations sur les 12 qui montrent qu'il y a une pollution aux PCB. Spécialement la famille de PCB qui est la plus toxique et qui ressemble à la dioxine par ses actions" explique Marie Cors d'Eco-Impact chargé de l'étude. 

Des mesures de précautions prises par la région et la commune

Dans le quartier de la Motte, tout le monde attend désormais que des mesures soient prises. C’est désormais chose faite! "On a eu des résultats qui nous confirmaient qu'il y avait bien des effets additionnés à la fois d'une pollution historique et d'une pollution plus récente. Il faut éviter une exposition chronique, régulière et répétée des citoyens. On a pris des mesures de précaution : éviter de consommer des oeufs qui sont produits localement dans un rayon d'1,5km autour du broyeur, bien se laver les mains régulièrement et enlever un maximum de poussières dans les habitations pour ne pas qu'il y ait des poussières qui s'accumulent chez soi" détaille Céline Tellier, la ministre wallonne en charge de l'Environnement. 

Des mesures plutôt bien accueillies mais les riverains restent vigilants. Ce qui inquiète aussi dans le quartier, c’est la proximité avec l’école de la Motte. Des mesures sont prises par la commune de Courcelles.

"On va aussi assurer le nettoyage à l'eau de la cour de l'école deux fois par semaine et des locaux tous les jours de manière intensive. On va rénover la rue de la Glacerie. Il est prévu une rencontre avec le responsable de l'entreprise sous forme d'audition. Au terme de l'audition, on verra quelles mesures on prend au niveau de la commune" déclare Caroline Taquin, bourgmestre de Courcelles

L’entreprise doit se mettre aux normes avant la fin de l’année 2020 et doit également s’équiper afin d’éviter ce type de pollution à l’avenir. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept