Aller au contenu principal

De nombreux anciens Zèbres ont rendu un dernier hommage à Bobby Böhmer

Ce matin, c’étaient les funérailles de Bobby Böhmer, véritable star du Sporting de Charleroi dans les années ’70. Pour lui rendre un dernier hommage, de nombreux anciens joueurs étaient à Gerpinnes pour saluer une dernière fois celui que l’on surnommait aussi le Mozart du Mambourg, une référence à son talent mais aussi à sa ville natale, Vienne.

Le ciel était gris… Entre noir et blanc… Quoi de plus normal pour un homme qui a défendu avec tellement de talent les couleurs du Sporting puis de l’olympic. Car s’il a été champion d’Autriche de ski à l’âge de 12 ans, Gerhard Böhmer a avant tout incarné le petit Mozart des stades dans un sport où il est devenu Bobby. Un artiste dont la partition était avant tout attachante, un homme qui faisait valser la vie.

Alors qu’il débutait sa carrière de journaliste sportif, Philippe Dewitte a connu Bobby Böhmer lorsqu’il était à l’Olympic. Mais pour celui qui est aussi un fan inconditionnel du Sporting, ses souvenirs de Bobby remontent aux débuts des années’70, lorsque le joueur autrichien faisait les beaux jours du Mambourg. Le jeune Philippe venait au stade plus d’une heure avant le coup d’envoi pour voir Böhmer jongler et s’amuser avec le ballon lors de l’échauffement.

Pour André Daubresse, véritable mémoire vivante du club zébré, Bobby Böhmer aurait plus jouer à un plus haut niveau encore. Il a d’ailleurs porté les couleurs de l’équipe nationale belgede la Ligue à une reprise. Mais Bobby aimait la vie et les 3e mi-temps, ce qui ne rassurait les dirigeants des clubs plus huppés qui venaient le scouter… 

Daniel Luyten, qui a entraîné les jeunes du Sporting et a d’ailleurs été sacré champion de Belgique avec son équipe de cadets dans laquelle on retrouvait notamment un certain Grégory Dufer, a toujours voué une admiration sans bornes pour Bobby. Daniel Luyten se souvient d’un exercice de tirs aux buts un peu particulier: des deux pieds, il bottait 6 ballons à la limite du grand rectangle sur le cadre du but. Après avoir montré exercice à ses joueurs, il ne leur restait plus qu’à essayer de faire de même…

Enfin, les anciens se souviennent de l’attaquant allemand Wairner Gebauer qui a fait les beaux jours du Sporting entre 1974 et 1980. Il est venu expressément de Mayence, en Allemagne, pour rendre un dernier hommage à celui qui l’a fait venir à Charleroi et lui a permis de s’intégrer dans l’équipe.

Tous sont unanimes pour évoquer la personnalité chaleureuse et généreuse de Bobby Böhmer. Un grand homme qui s’en est allé le 24 octobre dernier. Il avait 74 ans…


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept