Aller au contenu principal

Démission de Maklouf Galoul, premier échevin fleurusien

C'est une erreur administrative commise dans ses compétences liées à l'Etat civil qui ont coûté son poste à l'élu DéFI de Fleurus, Maklouf Galoul. Un acte illégal a été posé, obligeant les instances communales à réagir, même si celui-ci a été pris dans l'intérêt présumé des citoyens. Assumant son erreur, le premier échevin a présenté sa démission et celle-ci sera soumise au vote lors du prochain Conseil communal.

Ce pas de côté intervient dans un contexte délicat, l'homme politique étant visé par une accusation de faits de moeurs, qui n'entre pas en ligne de compte, ici. Ses compétences sont reprise par le bourgmestre, Loïc D'Haeyer (PS) jusqu'à nouvel ordre. Selon celui-ci, la démission de Galoul ne devrait pas ébranler l'actuelle majorité fleurusienne, PS-DéFI.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept