Aller au contenu principal

Ferme de Martinrou : une aide exceptionnelle va être proposée au gouvernement

La Ferme du Martinrou comme beaucoup d’autres lieux culturels vit des moments difficiles en cette période de crise sanitaire. Privé de nombreuses recettes liées à l’organisation de ses activités quotidiennes (Théâtre, Centre d’Expression et de Créativité, location de salle), Martinrou doit néanmoins continuer à faire face à une série de frais fixes.

Une aide exceptionnelle

Le député ecolo Christophe Clersy a donc interrogé la Ministre de la Culture, Bénédicte Linard, sur ce sujet cet après-midi en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 
 « C’est de la survie de l’établissement dont il est clairement question. Dans le maillage culturel de la région de Charleroi, Martinrou est en effet un lieu très spécifique et hybride qui allie l’organisation de spectacles de théâtre qui rencontrent un gros succès puisque près de 900 abonnements ont été écoulés la saison dernière et un centre d’Expression et de Créativité qui joue un rôle central en matière d’éducation permanente. Sans aide extérieure, compte tenu de la situation sanitaire, la Ferme du Martinrou risque de fermer ses portes en 2021 ! » insiste Christophe Clersy. 

En réponse à sa question, la Ministre de la Culture a rappelé les soutiens accordés par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de ses compétences et a annoncé l’arrivée de nouvelles aides pour la Ferme de Martinrou. « La Ferme de Martinrou sera aussi bénéficiaire du fonds mis en place pour compenser les pertes de billetterie mis en place pour la période de reprise des activités ainsi que des autres aides que le Gouvernement prendra pour aider le secteur. Enfin, j’ai aussi proposé au Gouvernement qu’une aide exceptionnelle lui soit accordée sur le fonds loterie » déclare la Ministre.

Bouffée d’oxygène

« Nous nous réjouissons de ces nouvelles mesures. C’est une réelle bouffée d’oxygène pour la Ferme de Martinrou mais également pour la vie culturelle de Fleurus ! En effet, Martinrou est un moteur de la vie culturelle de notre commune, c'est aussi un acteur de diversité culturelle qui doit être préservé et qui mérite tout notre soutien. Au-delà de l'appui financier institutionnel, l'avenir de Martinrou passera aussi par une meilleure intégration dans le paysage fleurusien, notamment via les écoles de l'entité» conclut Laurence Hennuy, députée fédérale ecolo mais également conseillère communale à Fleurus.

Revoir notre reportage: Le directeur de Martinrou lance un appel à l’aide : "On joue notre survie!"

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept