Aller au contenu principal

Aiseau : Pollution aux hydrocarbures suite aux inondations 

4 jours après les inondations, la situation est difficile dans plusieurs communes où l'eau laisse derrière elle de nombreuses dégradations. À Aiseau-Presles notamment, en plus des inondations et des dégâts matériels, des fuites d’hydrocarbures polluent les environs. Pour les riverains et les autorités, c’est une catastrophe en plus. 

L’eau a enfin disparu, l’heure est au nettoyage. Mais au triste paysage de biens détruits par l’eau, s’est ajoutée une odeur incommodante de mazout. Jean-Pierre Deprez (MR), échevin des Travaux et de la Mobilité, explique : 

« C’est le principe d’Archimède : les cuves à mazout se sont soulevées avec l’eau. Comme nous étions en pleine tempête, elles se sont fracassées et les hydrocarbures se sont dispersés un peu partout. Hier, la police a pompé un maximum d’hydrocarbures. Nous aussi, avec nos hydrocureuses, nous avons fait de même. »

C’est une catastrophe supplémentaire qui risque de faire longtemps parler d’elle. 

« On va devoir faire intervenir des organismes spécialisés. Et le risque est très clair : l’inexploitation des terres. Et cela concerne les jardins, les potagers, … Il faudra voir ce qu’il en est pour la santé de la population. C’est le souci principal de tout homme politique bien né », continue l’échevin. 

Et à court terme, ce sont les habitants qui, aujourd’hui, font face à cette pollution en plus des inondations et de leurs nombreuses pertes matérielles. Des sinistrés racontent : 

« Les cuves à mazout se sont retournées avec la force de l’eau qui est entrée dans mon garage. Et donc le mazout s’est déversé partout, ce qui provoque de fortes odeurs très désagréables. Et au début, c’était insoutenable, même dans la rue. Ça provoquait de gros maux de tête », déplore Jennifer.

 

« Tous les sols aux alentours sont pollués. Nous avons plusieurs jardins, et on ne sait pas comment nous allons les dépolluer. Pour l’instant, nous sommes dans l’ignorance totale. On ne sait pas si on va devoir laisser nos terrains comme ça pendant plusieurs années : on ne sait rien », redoute Michel.

Une solidarité qui soulage 

Mais de cette situation malheureuse est née une formidable entraide. Ce qui permet aux sinistrés de garder un peu le moral.

« La solidarité, c’est incroyable à Aiseau. On n’a pas regardé qui était italien, algérien, belge, ou marocain. Nous nous sommes tous jetés dedans », se réjouit Antonio, un habitant venu en aide aux sinistrés. 

 

« Il y a une entraide entre les voisins sinistrés, mais aussi avec les voisins non-sinistrés. Ils nous aident notamment en nous distribuant de l’eau, des pizzas, des gâteaux, … Sans compter l’aide de l’administration communale qui est là tous les jours et même plusieurs fois par jour  », confirme Michel.

Pour la suite, l’échevin se veut rassurant, la commune fait son maximum :

« On est focus à 100% sur ce problème. Personne ne pouvait deviner que ça arriverait. Donc on met le paquet, on est bien conscient. La pollution, c’est aussi le credo de la commune d’Aiseau-Presles. »

Des experts devraient se rendre sur place d’ici peu évaluer les risques. Une fois cela fait, la commune pourra réagir, au mieux, face à ce problème de pollution. 

 

Que faire si votre cuve à mazout a perdu son contenu ? 

Sur le site officiel de la Wallonie, on retrouve les recommandations à suivre en cas de fuite de votre cuve à mazout : 

Si la cave est encore sous eaux :

  • Contacter directement son assurance en évoquant particulièrement la problématique de la fuite de la cuve à mazout
  • Faire appel, via son assurance, à un collecteur agréé pour ce genre d'opérations et conserver précieusement les documents fournis par le collecteur qui a réalisé l'évacuation et attestant de l'élimination du mazout via une filière adéquate 
  • Si la citerne contient encore du mazout contaminé par de l'eau, celle-ci doit également faire l'objet d'une vidange par un collecteur agréé pour ce genre d'opérations (récupération mazout) 
  • Si la citerne présente des fuites, il est impératif, une fois son dégazage, sa vidange complète et son nettoyage réalisés, soit de faire réparer la citerne par un professionnel compétent si cela est possible, soit, dans le cas contraire de l'évacuer.

Si l'eau n'est plus présente dans la cave (les murs et les sols peuvent alors être pollués) :

  • Contacter directement son assurance en évoquant particulièrement la problématique de la fuite de la cuve à mazout ;
  • Faire appel, via son assurance, à une société spécialisée pour le nettoyage des murs et du sol (si le sol est étanche). Si par contre, le sol n'est pas étanche, il y a lieu de faire appel à un expert agréé en gestion des sols, mandaté par l'assurance, afin d'établir le plan d'action à mettre en œuvre pour assurer l'assainissement du sol. Cet expert connaît la procédure à suivre et les mesures de gestion immédiate selon les formes et modalités prescrites à l'article 80 du décret du 1er mars 2018 relatif à la gestion et à l'assainissement des sols

 

« En aucun cas, les caves ne doivent être vidées de leur contenu en rejetant directement les eaux vers les égouts, les eaux de surface ou l’environnement proche. »

Plus d’informations ici.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept