Aller au contenu principal

Du chocolat naturel aux couleurs du Pays Noir

Tarquin Fontaine produit depuis peu son propre chocolat naturel. Sa particularité ? Il en produit chaque étape.

De l’élaboration des recettes, à la tablette, en passant par le broyage des fèves: ce jeune carolo de 24 ans confectionne son produit de A à Z.

« Tarquin, ça repose sur le principe du « bean to bar ». C’est un mouvement originaire des USA et d’Angleterre qui consiste à travailler à partir des fèves de cacao et de contrôler toutes les étapes de production jusqu’à la tablette. »

La proposition de ce chocolatier est de travailler à partir de matières premières brutes et de garantir aux clients une traçabilité totale.

Plusieurs étapes

Chaque semaine, Tarquin confectionne une tablette différente. Les tablettes peuvent être commandées sur Facebook.

Il faut savoir que la confection de chocolat repose sur de multiples étapes. Pour Tarquin, ça commence par la réception des fèves. Une fois goutées et vérifiées, elles sont prêtes à être torréfiées. 

« On les laisse ensuite reposer 10 minutes. Puis on va les concasser et les broyer pour faire une pâte de cacao. Et finalement, on va pouvoir mettre du beurre de cacao d’ajout et les épices que l'on souhaite. »

Un chocolat en l'honneur des terrils

Le résultat ? Un chocolat aux saveurs qui proviennent des quatre coins du monde. Mais surtout, un chocolat aux couleurs du Pays Noir que ce chocolatier chéri tant. Le visuel ressemble aux fameux terrils de la région. 

« J’ai eu l’idée de cette matière lorsqu’on est allé se promener sur les terrils. Je suis tombé et j’ai vu que tous ces puits de mine étaient composés de différentes structures. Et je me suis dit que ça serait vraiment génial de faire un chocolat avec une structure un peu de terril. » 

Une dimension carolo qui est très importante pour le jeune chocolatier.

« J'ai réalisé mes études à Bruxelles, et on a souvent une mauvaise image de la région. Ici, c’est un peu l'occasion de montrer qu’on peut faire de belles choses à Charleroi. »

Et les chocolats ont rapidement créé beaucoup d’engouement. Assez pour que Tarquin envisage déjà de se diversifier et de proposer, bientôt, des pâtes à tartiner et même des glaces. Actuellement, il travaille sur la gamme de la Saint-Valentin.

Ces chocolats carolos n’ont donc pas fini de faire parler d’eux, tant par le forme que par leurs saveurs.

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept