Aller au contenu principal

Pense-Bêtes: Triste printemps pour les hérissons

Depuis plusieurs semaines, l'annexe des hérissons de Jumet ne désemplit pas. Animaux blessés par les tondeuses robots ou des bébés nés trop tôt font partie des causes courantes qui expliquent le grand nombre de pensionnaires. 
Les mesures sanitaires imposées par le Covid ont aussi engendré la fermeture de plusieurs centres de revalidation pour espèces sauvages et réduit le nombre de bénévoles. 
Une période difficile donc pour Carole-Anne, son équipe et ses protégés.

Infos: Centre de Revalidation annexe Hérissons ou Page Facebook


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept