Aller au contenu principal

Parking : En ville ou dans le dossier BHNS la situation devrait s'améliorer

Parking : En ville ou dans le dossier BHNS la situation devrait s'améliorer

Que se soit sur le parcours du Bus à Haut Niveau de Service sur la N5 et l’avenue Paul Pastur ou en Ville, les places de parking sont un souci, une aiguille dans la chaussure communale. Les réunions de concertation avec les riverains et les commerçants installés sur le trajet du BHNS et l'étude confiée à Igretec sur le guidage des automobilistes vers les places de parking disponibles en ville devraient améliorer la situation. 

Lors du dernier conseil communal de la ville de Charleroi, la Conseillère C+ Anne-Sophie Deffense s’inquiétait auprès de l’échevin de la Mobilité de ce que

« l’Opérateur de transport en Wallonie (OTW) compte déposer une demande de permis pour le BHNS. »

Un permis sous haute surveillance

« L’OTW compte en effet, au terme de l’enquête publique, déposer une demande de permis pour le BHNS mais la date de ce dépôt n’est pas encore connue ». 

C’est la réponse de Xavier Desgain qui précise encore que son cabinet avait décidé il y a quelques mois d’organiser une vaste concertation auprès des  riverains, commerçants, concernés par ces travaux. Six réunions fructueuses qui ont permis la rédaction, par l’opérateur, d’un cahier de près de 40 pages de propositions et de demandes diverses.  

Il sera évidemment impossible de satisfaire toutes les demandes d’aménagement, d’autant que certaines étaient contradictoires.  Toutefois, les réunions ainsi menées ont permis de faire avancer un dossier au départ très tendu. 

Les modifications annoncées 

L’OTW, on le sait déjà, devra renoncer au sens interdit permanent sur les 800 derniers mètres de l’Avenue Pastur vers Charleroi.  Les modalités et heures précises d’accès à double sens, seront affinées mais le principe est acquis.  Le sens interdit ne sera opérationnel qu’aux heures de pointe. 

« De quoi rassurer les commerçants mais aussi les riverains des rues adjacentes qui craignaient de lourds détours pour rentrer chez eux en voiture. » précise Xavier Desgain. 

Plus de parkings 

Il a aussi été décidé de modifier les projets d’aménagements de la place du Musée de la Photo, elle gardera une configuration plus proche de celle d’aujourd’hui. Les places de parking y seront préservées et les aménagements ne déborderont plus sur le périmètre privé du Musée. 

Avec, la place Desaise, celle des Essarts, devrait pouvoir absorber le stationnement d’un public important, lors de certaines manifestations culturelles et sportives.  Une réflexion approfondie sera menée dans ce sens. 

Du côté de couillet, et de la N5, où la résistance s’organise et s’affiche sur les fenêtres des habitations, la montée vers Loverval après le rond-point de Couillet, sera également repensée. 

« Si l’objectif premier du BHNS est d’offrir une offre structurante de transport en commun au sud de l’entité, le projet a aussi pour vocation, par des investissements très conséquents de rénovation de façade à façade, de transformer les autoroutes urbaines que sont la N5 et la N53, en boulevards urbains et partant, de dynamiser la vie culturelle, associative et commerçante grâce à des aménagements urbains de qualité. »

système de guidage vers les parkings en ville

Toujours selon l'échevin de la mobilité, Charleroi a besoin d’un système intelligent de guidage des automobilistes vers les parkings qui disposent de places libres. L’étude d’implémentation d'un tel système a été confiée à Igretec.  Il implique une saisie des données en temps réel, des bornes intelligentes dont ne disposent que très peu de parkings à Charleroi. Le marché est en cours d’élaboration. 

  


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept