Aller au contenu principal

Beaumont: on préfère le pavé à l'asphalte même si ça coûte !

La Ville de Beaumont jouit d’un glorieux passé historique qui en fait toute sa renommée. Si vous passez régulièrement par là, vous aurez sûrement aperçu que certaines rues en pavé font l’objet d’une petite rénovation. Chaque année, la ville essaie de rénover ses voiries. Dans un an, c’est la Grand Place qui sera remise à neuf.

Qu’il soit en béton, en pierre, en céramique ou même en plastique, le pavé fait partie de l’héritage laissé par la Rome Antique. A Beaumont, les quelques tronçons en pavé des rues escarpées font l’objet d’un coup de fraîcheur. « Beaumont est une ville médiévale dont les traces apparaissent en 1049, explique le bourgmestre, Bruno Lambert. Selon les écrits et les historiens, il y aurait déjà eu des pavés à l’époque. Ce serait donc un crime de lèse-majesté que d’enlever les pavés et de mettre du tarmac à la place. »

100.000 euros par an réservés aux voiries ! 

De là à dire que le pavé beaumontois actuel date du Moyen-Âge serait vous mentir. A force de le fouler, de le piétiner, de l’écraser, il se déchausse. « On ne sait pas si ce sont les mêmes pavés qu'à l'époque, ironise le Bru no Lambert. Mais nous essayons, dans les travaux de réfections des rues du ‘Vieux Beaumont’, de rénover deux rues par an pour un coût approximatif de 100.000 euros. »

Tous ces travaux font partie d’une campagne d’aménagement, on espère voir la Grand-Place rénovée d’ici 2022. « Les rues qui sont proches de la Grand Place seront rénovées après puisqu’elles vont faire l’objet de travaux d’impétrants (conduite, canalisation, câble enterré). »

Du côté de la Ville, on ne voulait pas d’un asphaltage qui aurait fait perdre à Beaumont une partie de son cachet historique. On souhaite garder ce pan du patrimoine qui nous suspend dans le temps: de midi à une heure, au moins ! 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept