Aller au contenu principal

Le BPS22 prépare sa réouverture

Comme le Conseil National de Sécurité l’a décidé ce 13 mai, les musées vont pourront rouvrir leurs portes dès le 18 mai. Pour le BPS22, ce sera mardi prochain. Mais dès maintenant, le musée provincial commence les aménagements nécessaires pour cette réouverture dans les conditions dictées par le Conseil National de Sécurité.

 

Le BPS22 prépare son parcours

Le BPS22 n’ouvrira que la semaine prochaine. Mais ce matin, dans les salles du musée, on s’activait déjà pour préparer cette réouverture dans des conditions sanitaires strictes. Et la première chose, c’est de créer un sens de la visite.

« On va essayer d’organiser les flux de visiteurs, explique Pierre-Olivier Rollin, le directeur du BPS22, de manière à ce qu’il y ait une entrée et une sortie. Les visiteurs ne pourront plus visiter librement, mais suivent un parcours imposé dans lequel ils ne se croiseront jamais. Quand on y pense, on se dit que ça va aller. Mais quand on commence à appliquer concrètement ce qu’on avait imaginé, on se rend compte qu’il y a plein de petits détails auxquels on n’avait pas songé. C’est la raison pour laquelle on s’y prend quelques jours à l’avance. Pour que tout soit prêt. »

 

Plus de visites guidées

Mais il faudra aussi limiter tous les contacts. Donc éviter l’accès aux groupes. Les visiteurs devront réserver leur place par internet. Et ils devront venir seuls ou en famille. Les visites de groupes et autres visites guidées sont forcément interdites jusqu’à nouvel ordre. Et le programme d’expo est déjà connu.

« Les trois expositions que nous avions programmées au début février (Latifa Echakhch, Laurent Mollet et le 30e anniversaire du Club Théo Van Gogh) sont prolongées jusqu’au 16 août. Le public aura donc l’occasion de venir les voir, puisqu’elles ont été fermées après seulement quelques semaines d’ouverture. », poursuit le directeur du BPS22.

 

« Il est temps de rouvrir »

Et pendant le confinement, le BPS2 a entre autres misé sur une exposition d’oeuvres visibles de l’extérieur. Mais aussi sur des contacts sur les réseaux sociaux.

« Je pense, conclut Pierre-Olivier Rollin, que maintenant, après plusieurs semaines de confinement et de relations virtuelles avec le public, tout le monde a besoin d’un vrai contact et de rouvrir le musée. On est impatients de cette réouverture parce qu’un musée qui n’est pas ouvert, ce n’est pas vraiment un musée. »

Les aménagements sont en route. Et les oeuvres doivent encore être débarrassées de leur protection. Mais le BPS22 sera prêt à rouvrir mardi.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept