Aller au contenu principal

Opération coup de poing de la police aux Lacs de l’Eau d’Heure

L’été et la chaleur sont déjà bien là. Et les belges ont une vraie envie de vacances. Un site comme  celui des Lacs de l’Eau d’Heure s’attend donc à une augmentation de visiteurs. Les hébergements sont déjà tous réservés, et on prévoit plus de 20% de visites en plus. La police s’y est donc préparée. Tous les services se sont donc fédérés et une opération coup de poing était organisée aujourd’hui.

 

Tous les services de police mobilisés

Le briefing est impressionnant.. Une opération coup de poing qui est une première. Une vingtaine de personnes, venant de la police locale, fédérale, du SPW voies navigables, du Département Nature et Forêts, de l’asbl des Lacs, de la police domaniale et de la police fédérale fluviale. Avec des patrouilles à pied, à cheval, en bateau ou à vélo sur les 70 kilomètres de berges des lacs. Plus qu’à la Côte belge qui en compte 65. Et en parallèle, il y a aussi des patrouilles piétonnes et des chevaux.

 

La sécurité. Encore plus importante en période Covid

Tous les étés, la sécurité est un problème pris en compte sur le site. Mais en. cette année Covid, c’est encore plus important.

« Avec ce qu’on a vécu, explique Jean-Jacques Cloquet, le Président asbl Lacs de l’Eau d’Heure, on sait que pas mal de personnes ne partiront pas en vacances à l’étranger et profiteront de sites merveilleux chez nous comme celui-ci. Il était donc indispensable de mettre en place une organisation. Ce qui est remarquable, c’est que tout le monde s’est rassemblé pour réduire au maximum les risques au niveau sécurité et civisme. »

« On attend 20 à 30% de personnes supplémentaires, admet le Commissaire Laurent Sobry de la Zone de police Botha. Et il faut absolument éviter les barbecues n’importe où et les baignades interdites. Aujourd’hui, cette opération, c’est une première, c’est un test, dont le but est de faire passer un message simple: les baignades et les barbecues sont interdits sauf aux endroits prévus et autorisés. »

En clair, les baignades, ce n’est qu’à Falemprise et derrière l’Aquacentre. Et pour les barbecues, c’est au centre de voile, à Falemprise et au Natura Parc.

 

Mais la nouveauté, c’est la police fluviale

Et le nouvel atout de cette année, c’est la participation de la police fluviale avec son gâteau piloté par des policiers qui peuvent sanctionner les infractions. Mais pas seulement..

« C’est depuis les lacs qu’on a la meilleure visibilité sur les berges, précise la Commissaire Divisionnaire Delphine Lempereur, la Directrice des opérations DCA Hainaut. On peut donc se coordonner avec les unités et les forces qui sont sur les terres pour intervenir en cas de constats d’infraction là où depuis le Ravel ou les chemins, il est difficile de repérer les infractions. Et ensuite d’envoyer des équipes depuis la terre. »

D’autres opérations coups de poing seront organisées durant tout l’été. A chacun de respecter le minimum de règles pour que les vacances de tout le monde aux barrages restent un vrai fleuve tranquille.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept