Aller au contenu principal

Robert Waseige est décédé !

Robert Waseige est donc parti rejoindre le paradis des entraîneurs à l’âge de 79 ans. Le "mage" de Rocourt comme il était appelé, s’est éteint ce matin à l’hôpital de la Citadelle de Liège, où il était hospitalisé depuis jeudi dernier, à la suite de problèmes cardiaques. Figure emblématique du Sporting de Charleroi, qu’il a entrainé de 92 à 94, puis entre 97 et 99, il a sans conteste laisser une trace de son passage au Mambourg.

Une série de réactions

« Travailler avec lui a été très enrichissant pour moi », déclare Mario Notaro, actuel conseiller sportif du Sporting de Charleroi.

« Son décès, c’est une énorme perte pour Charleroi, mais aussi pour l’ensemble du football belge. Je suis abattu aujourd’hui », nous dit avec beaucoup d’émotion David Dalmut dit « Bello », le magasinier du Sporting

« Je retiendrai de lui sa bonhomie, d’ailleurs à ce propos, je pense que l’on pourrait remplir des tas d’annuaires téléphonique, avec une panoplie d’anecdotes », poursuit Alex Teklak, ancien défenseur des zèbres.

A la fois liégeois et carolo

Lui qui avait emmené les zèbres en finale de la coupe de Belgique en 93, était un vrai carolo-liégeois, un peu à l’image de Jean-Michel Saive ou encore de Giovanni Bozzi.

« Je crois qu’il se plaisait très bien à Charleroi. Sa femme venait d’ailleurs à tous les matchs, ce qui n’était pas le cas ailleurs. A ce propos, il invitait à toutes les rencontres ses amis liégeois, avec qui il partageait un verre à la Salle Rose après le coup de sifflet final », affirme Pierre-Yves Hendrickx, le secrétaire général du Sporting de Charleroi.

Il aura marqué tous les esprits

Cigare aux lèvres, Robert Waseige restera à jamais dans la mémoire de toutes les personnes qui l’ont côtoyé de près ou de loin, dans cette passion pour le ballon rond.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept