Aller au contenu principal

Abbaye d'Aulne: ce café emblématique est détruit !

Quiconque est déjà passé par l'Abbaye d'Aulne aura remarqué le bâtiment vert, plus connu sous le nom de "Café 1900". Ce chalet au style architectural particulier aura fait les beaux jours de l'îlot pris en tenaille par les deux bras de la Sambre. Constitué principalement de bois, le bâtiment a souffert et sa dangerosité a accéléré sa démolition. Aujourd'hui, le "1900" n'est plus qu'un amas de bois.

Le « Café 1900 » a longtemps fait partie du paysage de l’Abbaye d’Aulne. Sa structure et sa couleur verte ont fait de lui un endroit emblématique. Son style architectural aura même inspiré le dessinateur Eric Loutte dans le tome 2 de la bande dessinée Alpha. Aujourd’hui, c’est la fin d’une époque, d’une longue histoire. « Nous avons tenté à deux reprises (2013 et 2016) de le mettre en concession mais malheureusement il n’y a pas eu de candidat » se souvient Fabrice Henry, le chef de projet du SPW mobilité et infrastructures.  

Plus d’autre solution que de le démolir ! 

Il faut dire que le bâtiment a longtemps été laissé à l’abandon. Les années passent, il se détériore, il est vandalisé. Il ne reste plus qu’une solution: le démolir. « C’est un vieux bâtiment en bois donc il nécessitait de respecter de nombreuses normes de sécurité, explique le chef de projet. Il n’était plus tenable d’entretenir ce bâtiment, nous avons découvert des chevrons complètement vermoulus donc la structure était en très mauvais état. »

La destruction du bâtiment s’est effectuée en plusieurs étapes. Il a d’abord fallu procéder au désamiantage. Dès les premiers coups de pelles des engins de démolition, on se rend compte de la fragilité de l’édifice. « Pour déconstruire du bois, on peut penser que c’est facile mais il faut quand même faire attention à la structure car le bâtiment aurait pu bouger donc il a fallu le stabiliser. Il y a pas mal de tris aussi à réaliser car le but est de revaloriser la quasi-totalité des matériaux qui sortiront du site », commente Nicolas Bughin, le porte-parole de l'entreprise Wanty.  

En lieu et place du café 1900, il y sera construit une aire de pique-nique. Coût des travaux 54.000 euros. Ce témoin du temps n’est plus, il laisse derrière lui des souvenirs indélébiles où plusieurs générations de clients se sont succédée pour profiter du cadre bucolique et idyllique qui en faisait toute sa renommée. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept