Aller au contenu principal

Agression d’une jeune transgenre : des structures d'accompagnement existent à Charleroi

Le 18 mars dernier, une jeune adolescente âgée de 18 ans et scolarisée à l’Institut Ste-Anne à Gosselies a été agressée. Le parquet de Charleroi a ouvert une information. Des structures d’accompagnement comme la Maison Arc-en-Ciel ou Tels Quels existent sur le territoire carolo pour notamment aider les personnes transgenres.

Agressée par des camarades de classe

C’est à l’âge de 13 ans qu’Aria entame sa transition. Aujourd’hui âgée de 18 ans, elle est étudiante en stylisme à l’Institut Sainte-Anne à Gosselies. Le 18 mars dernier, la jeune fille a été insultée et frappée par des élèves de son établissement alors qu’elle s’apprêtait à rentrer chez elle. C’est en se rendant vers l’arrêt de métro Jumet-Madeleine après les cours que l’agression a eu lieu.

"Ils sont arrivés à huit personnes de mon école devant nous et ils nous ont insulté, ils ont filmé ce qu’il se passait, (…) Une des filles m’a porté un coup au visage. Une des filles qui était témoin et que je ne connais pas m’a prise par la main et m’a fait monter dans le bus. Au moment où je me suis retournée, cette même fille m’a porté un coup derrière la tête et je suis partie" explique-t-elle dans un témoignage diffusé dans le JT de la RTBF du 27 mars. 

Les amies d’Aria ont également reçu des coups. L’une d’entre elles a même été étranglée. Aria a décidé de porter plainte suite à cette agression et n’est plus retournée à l’école depuis. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Charleroi. Son établissement, lui, n’a rien mis en place pour le moment. 

Des structures d’accompagnement existent à Charleroi

Pour la Maison Arc-en-Ciel basée à la rue de Marcinelle à Charleroi, cette agression est choquante mais cela se produit malheureusement de plus en plus souvent. L'association tient alors à rappeler aux victimes qu'elles ne sont pas seules. 

"Aria ou d'autres personnes qui seraient agressées ne sont pas seules! On est là pour se soutenir les uns les autres. C'est un des principes de la Maison Arc-en-Ciel : c'est de dire ': 'On est là et n'hésitez pas à passer la porte!''" confie Cailean Dangreau, assistant social à la Maison Arc-en-Ciel de Charleroi. 

Les personnes issues de la communauté LGBTQI+ peuvent bénéficier d'un accompagnement de la part de la Maison Arc-en-Ciel que ce soit en général ou en cas d'agression également.

"En tant qu'assistant social, j'ai plus des fonctions d'écoute ou d'aide s'il y a besoin de faire des démarches administratives. Je les aide pour, par exemple, porter plainte. On peut trouver des contacts sociaux avec d'autres personnes concernées. Il y a aussi des psychologues qui peuvent aider. Il y a matière à faire à la Maison Arc-en-Ciel" explique Cailean Dangreau. 

Hors temps de Covid, la Maison Arc-en-Ciel de Charleroi organise des rendez-vous pour que les victimes décompressent. L'association est aussi active dans les écoles. Objectif : sensibiliser les jeunes sur toutes les thématiques concernant la communauté LGBTQI+. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept